Festival de BD d'Angoulême : après la polémique, le directeur s'explique

Festival de BD d'Angoulême : après la polémique, le directeur s'explique

POLEMIQUE – Franck Bondoux a fait son mea culpa, après la polémique concernant l'absence de femmes dans les artistes nommés pour le Grand Prix du Festival. Il reconnaît une "erreur symbolique".

Il tenait à clore la polémique. Le directeur délégué général du festival de la bande dessinée d'Angoulême, Franck Bondoux, s'est exprimé après la polémique sur l'absence de femmes parmi les nommés pour le Grand Prix du festival. Il a reconnu "une erreur symbolique" et a annoncé des changements pour éviter que de telles polémiques ne se reproduisent.

Franck Bondoux a annoncé que désormais il n'y aurait plus de listes proposées aux auteurs, qui seront libres de voter pour le confrère ou la consœur de leur choix, indique-t-il au Monde . Il a également rappelé que le Festival d’Angoulême n’est ni sexiste ni misogyne!", soulignant que "dans le cadre de la sélection officielle 25% des auteurs des livres proposés sont des femmes".

"Faux procès"

Enfin, le directeur du Festival d'Angoulême a affirmé comprendre l'engagement de certains auteurs qui ont décidé de renoncer à leur nomination en raison de l'absence de femme. Il a en revanche dénoncé "le faux procès" qui a été fait, en raison de la confusion entre le Festival en lui-même et le Grand Prix.

EN SAVOIR + >> Qui sont les 6 femmes finalement en lice pour le Grand Prix d'Angoulême ?

Le Festival de la BD d'Angoulême se tiendra  du 28 au 31 janvier prochain.

EN SAVOIR +
>
> Festival d'Angoulême : la liste des nominés au Grand Prix comprendra (finalement) des femmes
>> Festival d'Angoulême 2016 : Riad Sattouf refuse sa nomination !


 

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques