Harlan Coben : "L’adaptation de 'Juste un regard' est encore meilleure que celle de 'Une chance de trop'"

RENCONTRE - A l’occasion de la sortie en France de "Intimidation", son dernier roman, Harlan Coben s’est confié à LCI. Son métier d’écrivain, sa conception du thriller mais aussi les adaptations de ses œuvres en France… Morceaux choisis.

C’est l’un des écrivains américains préférés des Français.  Harlan Coben, 54 ans, vient de publier Intimidation (Belfond), un nouveau thriller dans lequel Adam, un avocat, découvre que sa femme lui a menti sur un événement majeur de leur histoire. Lorsque celle-ci disparaît, débute une course-poursuite qui va le mener sur le chemin d’une vérité pour le moins surprenante. 


De passage à Paris, ce roi du best-seller a évoqué avec LCI sa conception du métier d’écrivain. "cC n’est pas un travail sérieux', estime-t-il, "mais je le prends au sérieux (…) les amateurs attendent l’inspiration, tous les autres se mettent au travail. "Je n’ai pas de rituel, ou d’endroit fétiche. Je sais ce qui marche, jusqu’à ce que ne fonctionne plus. Dans un Starbucks, une bibliothèque, à l’arrière d’une voiture…" 

Ce que je veux c’est qu’on vous preniez mon livre en allant vous coucher et que vous ne le lâchiez plus de la nuitHarlan Coben

"Je vois le thriller comme un haïku", poursuit Harlan Coben. "Une forme à l’intérieur dans laquelle je suis libre de parler de sujets comme le deuil, de la rédemption, du racisme, de la famille, de la politique. Ce que j’aime, dans ce genre, c’est qu’il m’oblige aussi à raconter une histoire. Ce que je veux c’est qu’on vous preniez mon livre en allant vous coucher et que vous ne le lâchiez plus de la nuit."


L’écrivain évoque également l’adaptation de ses romans en France. Ne le dis à personne au cinéma par Guillaume Canet. Mais aussi Une chance de trop, devenu une série à succès de TF1 l’an dernier avec Alexandra Lamy sous l’impulsion du jeune producteur Sydney Gallonde. 


"On vient de retravailler ensemble à Paris sur une nouvelle adaptation, celle de Juste un regard. C’est Virginie Ledoyen qui tient le rôle principal et elle est fantastique. J’ai hâte que les gens voient ça et je pense que ce sera encore meilleur que Une chance de trop". A la clé, 6 épisodes de 52 minutes qu'on découvrira dans quelques mois sur TF1.

En vidéo

Harlan Coben et le cinéma

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques