"L'été Diabolik", meilleure BD de l’année pour la Fnac

"L'été Diabolik", meilleure BD de l’année pour la Fnac

RÉCOMPENSE – Le prix BD Fnac 2017 a été attribué mardi à "L’été Diabolik", de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse, une œuvre entre polar et roman d’initiation dans la France des années 1960.

Quelques jours avant l’ouverture du festival d’Angoulême, la Fnac a décerné son prix de la BD de l’année à L'été Diabolik (Dargaud), une œuvre signée Alexandre Clérisse pour le dessin et Thierry Smolderen pour le scénario. L’album nous plonge en plein été 1967.


Agé de 15 ans, Antoine voit sa vie basculer en l'espace de deux jours. L'adolescent vit sa première expérience sexuelle et découvre la drogue en ingérant un acide. Mais il va aussi et surtout se trouver confronté à un agent secret sorti de nulle part, à un accident dramatique, à une fille troublante et pour finir à la disparition de son propre père. Une histoire assez sombre, racontée par un Antoine devenu adulte, qui oscille entre polar et roman d’initiation et contient son lot de faux-semblants. 

Dans la lignée du Pop-Art

La plongée dans cette époque est d’autant plus réussie que L’été Diabolik s’inscrit dans la lignée du Pop-Art avec ses élégants aplats de couleurs flamboyantes et acidulées et avec ses références aux œuvres d'Andy Warhol et de David Hockney. Les deux auteurs revendiquent également la parenté de leur album avec "Diabolik", le héros d'une série de "fumetti", ces BD populaires italiennes pleines de suspense et d'érotisme. Créé en 1962, ce personnage était capable de se travestir en n’importe qui grâce à ses masques à la manière de Fantômas. 

Plus d'articles

Les tags

    Sur le même sujet

    En ce moment

    Rubriques