Le livre qui fait du bien (41) : "Tout est encore possible !", ou le manifeste optimiste de Stéphane Allix

Le livre qui fait du bien (41) : "Tout est encore possible !", ou le manifeste optimiste de Stéphane Allix

DECOUVERTE - Roman, témoignage, essai... Chaque semaine, retrouvez le choix "feel good" de Christophe Mangelle, fondateur et rédacteur en chef du site culturel "La Fringale Culturelle". Aujourd'hui : le manifeste sur l’optimisme de Stéphane Allix et ses collaborateurs, Tout est encore possible ! aux Éditions Solar.

► C’est qui ?
Stéphane Allix a été reporter de guerre pendant près de quinze ans, jusqu’en 2001. C’est à la suite d’un drame personnel, la mort de son frère lors d’un accident de voiture en Afghanistan qu’il arrête. Il réalise ensuite des films et écrit des livres. En juin 2007, il cofonde l’INREES, l’institut de recherche sur les expériences extraordinaires, qui traite avec sérieux et rigueur des questionnements sur des expériences que nous n’arrivons pas à expliquer et que nous qualifions d’extraordinaires ou de "surnaturelles". Il est aussi fondateur et rédacteur en chef du trimestriel Inexploré qui fête en ce moment ces cinq ans. Avec ces collaborateurs Sébastien Lili, Réjane Ereau et Miriam Gablier, Stéphane Allix publie un manifeste, Tout est encore possible !, qui ouvre la voie d’une espérance nécessaire.

 Ça parle de quoi ?
Ce manifeste est un travail collectif mené de front par plusieurs rédacteurs qui proposent dix-huit entretiens de personnalités d’exception. La question est de savoir si de nos jours, à l’abri des turpitudes du monde, l'optimisme est un luxe réservé aux privilégiés ou une possible réalité ? Quatre parties composent le livre Pour commencer, les rédacteurs donnent la parole à ceux qui ont rencontré l’ombre, qui ont su renaître de leurs cendres ; ensuite ils s’intéressent à ceux qui sont au pied du mur et qui gardent espoir, et aussi à ceux qui cultivent l’optimisme. Enfin ce livre s’achève avec des témoins qui nous parlent de la part mystérieuse et du pouvoir qui résident dans cet optimisme.

► Pourquoi on aime ?
Ce collectif de rédacteurs propose des entretiens exceptionnels. Nous retiendront celui de Samuel Pisar, un des plus jeunes rescapés d’Auschwitz, orphelin à 14 ans, sorti vivant des camps, avec un destin hors du commun : il devient avocat international, conseiller de JF Kennedy, une personnalité phare. C’est un témoignage fort sur les ressources humaines, seul l’être humain a les clés de l’espérance. Nicolas Hulot nous explique, lui, combien il est nécessaire de ne pas céder à la pression du pessimisme, Christophe André nous rappelle qu’il est optimiste par effort, Laurent Gounelle précise qu’être gentil, c’est être rebelle, et Patrick Burensteinas prône la beauté du moment présent. Un manifeste qui offre un aperçu très complet sur l’optimisme, une idéologie vaste, positive et réaliste. Celle qui peut tous nous sauver...   

>> Tout est encore possible ! Manifeste pour un optimisme réaliste, de Stéphane Allix et ses collaborateurs, Éditions Solar. 204 pages. 18,90 euros. 
 

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques