Le philosophe André Glucksmann est décédé

Le philosophe André Glucksmann est décédé

DirectLCI
RIP - André Glucksmann, philosophe et essayiste connu pour son engagement en faveur des droits de l'Homme, est décédé à l'âge de 78 ans.

On lui devait des textes tels que Discours de la guerre ou encore Maîtres penseurs. André Glucksmann était un philosophe connu pour ses engagements, notamment en faveur des droits de l'homme et de la démocratie. Ancien assistant de Raymond Aron à la Sorbonne, proche de Jean-Paul Sartre, il faisait partie du mouvement connu sous le nom des "nouveaux philosophes".

D'origine juive polonaise, il était fasciné et particulièrement inspiré par la Résistance. La tragédie de l'occupation allemande, qu'il a connue durant son enfance, va orienter ses engagements politiques au cours de sa vie. Du côté du Parti communiste, d'abord, puis en le rapprochant des intellectuels maoïstes.

Un homme engagé, ancien soutien de Nicolas Sarkozy

A plusieurs reprises, André Glucksmann avait fait entendre sa voix pour des causes qui lui tenaient à cœur. Il avait notamment confronté Valéry Giscard d'Estaing à propos des "Boat People". Plus récemment, il avait réclamé un meilleur traitement des Roms en France.

En 2007, il faisait partie des soutiens de Nicolas Sarkozy, mais il avait fini par se raviser. Il est mort dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 novembre, à l'âge de 78 ans. Son fils Raphaël a d'ores et déjà réagi à la nouvelle sur Facebook, dans un message particulièrement touchant : "Mon premier et meilleur ami n'est plus. J'ai eu la chance incroyable de connaître, rire, débattre, voyager, jouer, tout faire et ne rien faire du tout avec un homme aussi bon que génial. Mon père est mort hier soir".

La ministre de la Culture Fleur Pellerin lui a également rendu hommage sur Twitter.

Plus d'articles