Semaine de la Langue française : les expressions belges préférées de Philippe Geluck

Semaine de la Langue française : les expressions belges préférées de Philippe Geluck

PATRIMOINE – La Semaine de la Langue française et de la francophonie se déroulera du 12 au 20 mars, date de la Journée internationale de la Francophonie. L'édition 2016 propose de partir à la découverte du français tel qu'on le parle dans différentes pays francophones. De Bruxelles au Québec en passant par la Suisse et la Côte d'Ivoire, Metronews a demandé à des auteurs francophones de nous faire partager leurs expressions locales préférées.

Le dessinateur et humoriste Philippe Geluck n'est pas le dernier à aimer les jeux de mots. C'est d'ailleurs le point fort de son Chat, le personnage philosophe qu'il a créé en 1983 et décliné à travers une trentaine d'albums. Actuellement à l'honneur au Musée en Herbe, Philippe Geluck a parlé à Metronews du français tel qu'il l'aime dans son pays natal, la Belgique.

Quels sont vos mots et/ou expressions préférés, parmi ceux qu'on utilise en Belgique ?
J’aime la sonorité de "snul" (imbécile) ou "pauvre klette" ("snul" en pire), mais ma tendresse va à une expression qui n’existe pas en français et qui désigne une porte qui n’est ni ouverte, ni fermée, ni même entrouverte : lorsque la porte touche le chambranle sans y être enfoncée, on dit que "la porte est contre".

Et quels sont ceux qui vous agacent ?
Ça m’énerve quand un de mes collaborateurs me dit : "tu sais me passer le numéro de Machin ?" A Bruxelles, beaucoup de gens font l’erreur entre savoir et pouvoir, la confusion vient du flamand.

Y a-t-il une faute de français que vous faites encore malgré vous ?
L’autre jour, pendant le montage de l’exposition L’art et Le Chat" au Musée en Herbe, j’ai demandé à l’éclairagiste de me passer l’escabelle. Il n’a pas compris que je lui parlais de cet objet plus grand que l’escabeau mais plus petit que la petite échelle. Quand je le lui ai expliqué, il a trouvé la nuance tout à fait opportune.

Si vous deviez réformer l'orthographe d'un seul mot, lequel choisirez-vous ?
Je n’y changerais plus rien, j’ai tro d’autres choses à fer !

A LIRE AUSSI >> PHOTOS : Quand le Chat de Geluck détourne les grands peintres, c'est tout un art

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques