VIDÉO - "Millénium 5" : pour David Lagercrantz, Lisbeth Salander est "une superhéroïne"

DirectLCI
ENTRETIEN - De passage à Paris, l’écrivain suédois David Lagercrantz a reçu LCI pour évoquer les secrets de fabrication de "La fille qui rendait coup pour coup" (Actes Noir), le tome 5 des aventures de Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist.

C’était le thriller le plus attendu de la rentrée. Avant sa sortie, le 7 septembre, Millénium 5 est resté un secret bien gardé, les médias le découvrant en même temps que les lecteurs de la saga. "Je reste journaliste au fond de mon cœur et je peux comprendre que ça agace les confrères", admet David Lagercrantz. Mais pour l’écrivain qui a repris le flambeau du regretté Stieg Larsson, décédé en 2004, c’est un peu la rançon du succès. "Il y avait une telle pression. C’est une sortie mondiale et je crois que c’était important. Sans tout ce secret, l’histoire aurait fuité quelque part, j’en suis sûr." 


Après Ce qui ne me tue pas, en 2014, celui que les Français ont découvert avec sa bio de Zlatan Ibrahimovic remet donc le couvert avec La fille qui rendait coup pour coup, un nouvel épisode dans lequel la hackeuse tatouée Lisbeth Salander se taille la part du lion, au détriment, ou presque, du grand reporter Mikael Blomkvist. Et pour cause : après ses exploits retentissants dans le livre précédent, la jeune femme se retrouve incarcérée dès les premières pages dans une prison pour femmes où elle côtoie Benito, une criminelle sans scrupule. Mais aussi une jeune Bengladais dont elle va prendre la défense.

Avant Lisbeth, les femmes étaient souvent des victimes dans les romans policiersDavid Lagercrantz

"La raison pour laquelle elle apparaissait un peu tard dans Millénium 4, c’est parce que j’avais peur d’elle", explique David Lagercrantz, un peu penaud. "Avant elle, les femmes étaient souvent des victimes dans les romans policiers. Depuis, elle est devenue une icône. Allais-je être capable de l’écrire aussi bien que Stieg Larsson ? Je l’ai repoussé par crainte. Mais à la fin, je l’avais dans mes veines. Je l'avais dans mon ADN. Et j’ai eu cette idée : puisque Lisbeth est une fille qui a besoin d’avoir des ennuis, pourquoi ne pas la mettre en prison ? Là, elle va avoir beaucoup d’ennuis. (rires)"


Pour David Lagercrantz, la réussite de Millénium passe par un subtil mélange des genres. "Il faut que ce soit réaliste. Parce que les livres de Stieg Larsson traitaient de problèmes contemporains. Mais il faut aussi flirter avec d’autres genres, comme par exemple l’univers des superhéros. Lisbeth est une à sa manière. Mais il faut rester crédible. Si bien que beaucoup de choses dans mon livre pourraient arriver. Ou sont déjà arrivées." Comme par exemple la question des crimes d’honneur, l’un des nombreux sujets d’actualité qui infusent l’intrigue de ce nouveau livre.

Le tome 6 déjà en cours d'écriture

"C’est quelque chose d’absolument horrible", soupire David Lagercrantz, ancien spécialiste des affaires criminelles. "On prend la liberté de ces jeunes filles. Elles ne peuvent pas aimer qui elles veulent, vivre avec qui elles veulent. Elles ne peuvent pas être libres. C’est une profonde injustice et je me suis dit que c’est quelque chose qui enflammerait Lisbeth Salander. Qui lui donnerait envie d’assouvir une vengeance." Difficile de lui donner tort à la lecture d’un roman qui avance à 100 à l’heure, puisant une partie de son inspiration dans le rythme effréné des meilleures séries télé du moment.

Les fans absolus de Millénium remarqueront d’ailleurs que ce tome 5 est le plus court de la saga. Ce qu’assume volontiers David Lagecrantz. "Avant de prendre la suite de Stieg Larsson, j’avais pas mal de complexes, avoue-t-il. Un complexe de qualité parce que c'était un grand écrivain. Et puis un complexe de quantité parce qu’il écrivait des livres très épais. Après coup, je me suis dit que j’aurais dû couper des choses dans le 4. Cette fois, j’ai été plus courageux. J’ai coupé tout ce qui n’était pas nécessaire pour obtenir un thriller plus serré et j’espère un vrai page turner."


Alors que le réalisateur argentin Fede Alvarez prépare l’adaptation du tome 4, avec l’actrice anglaise Claire Foy dans le rôle de Lisbeth Salander, pour une sortie prévue en 2018, David Lagercrantz se prépare à écrire le tome 6 qui devrait paraître courant 2019. Bref, l'entreprise Millénium se porte bien. "J’ai déjà commencé, révèle l’auteur. Je pense que j’ai un bon début. Et j’ai mon intrigue, ce qui est le plus important. Là, je n’ai pas trop le temps d’écrire avec la promo. Mais j’ai hâte de m’y remettre. Parce que je pense que je tiens un grand final !". Et il l’assure : "Ce sera mon dernier Millénium". Vraiment ?

Plus d'articles

Sur le même sujet