Innocent, Banque Populaire, Axa, Engie : ces annonceurs qui ne veulent plus être associés à Jean-Marc Morandini

Innocent, Banque Populaire, Axa, Engie : ces annonceurs qui ne veulent plus être associés à Jean-Marc Morandini

L'affaire Morandini

Voir
MISE AU POINT. Attaqués pour leur présence mardi durant la coupure pub de "Morandini Live !" sur iTELE, plusieurs marques ont contacté le groupe Canal + afin de ne plus figurer dans les créneaux horaire de diffusion de l’émission.

Alors que la rédaction d’iTELE a reconduit la grève pour la 3e journée d’affilée, ce mercredi, une nouvelle polémique touche Jean-Marc Morandini et son émission. Les annonceurs présents durant la deuxième de "Morandini Live" sont en effet devenus la cible des internautes, à l’instar de l’Association Protection Enfance qui a dressé une liste et les a qualifiés d’annonceurs de la honte. La polémique a commencé a enflé sur les réseaux sociaux, et les marques mises en causes se sont totalement désolidarisés de l’émission, rapporte Le Figaro


Le premier a réagir était la marque de jus de fruits Innocent, qui a publié sur Twitter un message sans équivoque : "Nous n’étions pas au courant de ce passage, Nous avons fait en sorte que ça n’arrive plus."

Et la société n’est pas la seule a avoir appelé la régie de Canal+ afin de ne plus paraître dans l’émission controversée par la  mise en examen pour corruption de mineurs aggravée de l'animateur. 


"Nous avons découvert que nous étions présents dans ce créneau horaire. Nous avons tout de suite appelé notre agence et la régie de Canal+ pour ne plus être associé de quelque manière que ce soit à cette émission", indique une porte-parole d'Axa au quotidien, indiquant que "l'image de la marque pourrait être ternie" et souhaitant "comprendre pourquoi cet écran est passé sans que nous ayons été prévenus".


Même son de cloche chez Banque Populaire qui a également pris les devants : "Nous ne cautionnons pas cette émission, a indiqué le service communication de la banque au Figaro. "Nous avons demandé à notre agence de bien veiller à ne pas être présents lors des prochaines diffusions." 

Chez Engie, on explique "qu’on a pas choisi à être dans ce créneau", expliquant "Nous nous plaçons en fonction d'un média, de son audience globale et de nos cibles."  Tandis qu'Havas Media, en charge notamment de l’achat d’espace du groupe PSA Peugeot Citroën, a indiqué de son côté contacter ses clients afin de savoir s'ils souhaitaient être présent dans les écrans publicitaires controversés. 


Ce soir, les téléspectateurs ont pu découvrir durant le magazine des bande-annonces faisant la promotion d'émissions du groupe Canal+ en lieu et place des annonces publicitaires habituelles. 


Morandini Live ! passera dès lundi prochain à 9h ont annoncé les dirigeants de la chaîne qui deviendra alors Cnews. La première émission lundi avait attiré la curiosité des téléspectateurs qui étaient 104 000 en moyenne (0,8% du public), en revanche mardi les audiences s’étaient effondrées de moitié, 50 000 téléspectateurs étant au rendez-vous (0,5% du public). 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Morandini

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques