Stéphanie Renouvin dans la Médiasphère : "J’aimerai faire des portraits d’artistes à la télé"

INTERVIEW - Elle est passée par Canal +, France 4, C8 et aujourd’hui on la retrouve sur RTL 2 le dimanche dans "Pop Rock Story", de 19h à 20h et sur W9 aux commandes de "Etat de choc". Stéphanie Renouvin était l'invitée dans l’émission "La Médiasphère" sur LCI, ce vendredi 6 janvier.

La journaliste Stéphanie Renouvin est venue sur le plateau de LCI pour promouvoir sa nouvelle émission "Etat de choc", le nouveau magazine de grands reportages de la chaîne W9. L’objectif : emmener les téléspectateurs aux quatre coins du monde pour découvrir des situations, des histoires étonnantes, des lieux secrets et des personnages hors normes. 


"Dans ce type de magazine, la star c’est le sujet. C’est donc une émission qui n’est pas tiède car on est souvent dans le contraste, la tension et on montre des situations assez hallucinantes" explique la présentatrice. Concernant la possibilité pour elle d’aller sur le terrain : "ça fait partie des choses dont on parle avec W9".

Sur son parcours

"Je suis très curieuse et dans ce métier qu’est le journalisme, on peut faire beaucoup de choses donc j’avais envie de faire plusieurs choses. Il y a certes des émissions sur lesquelles je me suis trompée mais je suis comme ça, j’aime essayer. J’ai fait des chroniques à tendance humoristique, j’ai présenté des journaux, j’ai fait des interviews et des portraits sur RTL".

Sur les programmes télévisés

"Je n’aime pas trop les programmes impudiques et je pense que la télé a pour mission première soit d’informer, soit de divertir".

Sur la situation à ITELE

"Ça me navre, c’est hyper triste. Tous les amis que j’ai connu il y a très longtemps à ITELE sont quasiment pour la plupart partis. Quand à Canal, c’est triste parce que ça ne marche plus. J’espère que la chaîne retrouvera de l’élan et ira mieux".

Sur ses projets à la télévision

"J’adore raconter la vie des gens, les histoires et les destins d’hommes et de femmes, ça me passionne. J’aimerai faire beaucoup de portraits d’artistes car je trouve la musique formidable. Tous ces artistes qui transforment leurs états d’âmes et leurs pensées en œuvres d’art … Je trouve ça exceptionnel". La journaliste réalise cependant que ce ne sera pas une tâche facile : "Il faut trouver le bon concept et de la place pour en parler. D’ailleurs, je me bats pour faire des documentaires à la télé sur des artistes passionnants".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Médiasphère

Plus d'articles

Sur le même sujet