Mercato : Guardiola aura l'interdiction de recruter au Bayern Munich

Mercato : Guardiola aura l'interdiction de recruter au Bayern Munich

MERCATO – Futur entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola aura l'interdiction de recruter des joueurs du Bayern Munich dès sa prise de fonction au sein du club anglais. Le technicien espagnol va notamment devoir faire une croix sur ses rêves d'embaucher Robert Lewandowski.

A Manchester City, Pep Guardiola aura les mains libres... ou presque. Si le technicien espagnol, en poste au Bayern Munich jusqu'à la fin de la saison, va bénéficier d'une importante enveloppe (environ 200 millions d'euros d'après plusieurs rumeurs) pour recruter, il devra cependant respecter le pacte de non-agression passé avec son actuel employeur. En effet, d'après Star Sport, l'ancien coach du FC Barcelone et les dirigeants allemands seraient tombés d'accord sur le fait que l'Espagnol aura l'interdiction de recruter des joueurs du Bayern Munich au moment de sa prise de fonction en Angleterre. Rien que ça.

Busquets, Neymar et Pogba dans la short-list de Manchester City

Une petite épine dans le pied de Guardiola qui se serait bien vu emmener dans ses valises certains joueurs de son effectif. Désireux d'engager un nouvel attaquant de pointe afin d'accompagner et de soulager Sergio Agüero, régulièrement sujet aux blessures, le coach du Bayern Munich sera donc contraint de faire une croix sur Robert Lewandowski, qu'il aurait bien aimé voir revêtir le maillot des Citizens. Très proche de Thiago Alcantara, qu'il était parvenu à faire partir du FC Barcelone en 2013, Guardiola peut également tirer un trait sur ce dossier.

A LIRE AUSSI
>>
VIDEO - Le joli but de Julian Draxler face à La Gantoise
>>
Et si Zlatan Ibrahimovic filait à l'anglaise ?

Malgré tout, le futur entraîneur de Manchester City pourra toujours se rabattre sur d'autres pistes tout aussi séduisantes que les joueurs du Bayern Munich et constituer un effectif de grande qualité afin d'accrocher la Ligue des champions la saison prochaine, l'objectif avoué des actionnaires du club mancunien. Paul Pogba, John Stones, Neymar ou encore Sergio Busquets feraient partie de la short-list dressée par Manchester City. Cette fois-ci, pas de trace d'un pacte de non-agression entre le FC Barcelone, l'ancien club de Guardiola, et l'entraîneur. Et ça pourrait bien faire ses affaires.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques