Jean Paul Gaultier, président du jury Miss France 2016 : "Aujourd'hui, le 'sois belle et tais-toi' n'existe plus !"

Jean Paul Gaultier, président du jury Miss France 2016 : "Aujourd'hui, le 'sois belle et tais-toi' n'existe plus !"

DirectLCI
INTERVIEW – C'est un rôle qui lui va comme un gant. Ce samedi, Jean Paul Gaultier présidera le jury de l’élection de Miss France 2016. Accompagné de Laetitia Milot, Kendji Girac, Chloé Mortaud, Patrick Fiori, Anggun et Frédéric Michalak, il aura la lourde tâche de déterminer celle qui succédera à Camille Cerf. Une mission qui l'enchante, comme il l'a confié à metronews.

Vous avez été choisi pour présider le jury de Miss France. C'est un rôle qui vous plaît ?
Je suis ravi et flatté qu'on ait pensé à moi car Miss France est une belle institution qui célèbre la beauté et l'intelligence. Aujourd'hui, le "sois belle et tais-toi" n'existe plus ! Je me sens légitime car en tant en tant que créateur, je cherche toujours des personnages qui peuvent m'inspirer. J'adore mettre en avant des beautés différentes.

Les Miss, ça vous inspire ?
Oui, bien sûr. Camille Cerf, l'actuelle Miss France, ou encore Chloé Morteau ont déjà défilé pour moi. J'aurais aimé engager Mareva Galanter, qui a une classe folle, mais je n'ai jamais osé lui demander car c'était la compagne de Jean-Charles de Castelbajac. D'ailleurs j'ai terminé mon dernier défilé de prêt-à-porter par l’élection de Miss Gaultier, comme quoi il y a un rapport !

Vous ne faites pas partie de ceux qui trouvent que Miss France, c'est ringard ?
Il faut arrêter avec ça ! C'est comme pour l'Eurovision, les Français adorent dire que c'est ringard. Mais dans d'autres pays d'Europe, comme en Espagne et en Italie, être Miss c'est une institution. Le Français snobe un peu Miss France même si l'émission fait de belles audiences. Au final les gens sont contents de la regarder car c'est une grande fête. Célébrer la beauté et l'intelligence, c'est agréable. J'ai eu une éducation populaire et je suis content d'aimer encore les choses qui me plaisaient quand j'étais gamin.

"Si Miss France 2016 m'inspire, je la ferai défiler"

Célébrer la beauté en ces temps difficiles, est-ce d'autant plus important ?
C'est maintenant, plus que jamais, qu'il faut élire Miss France. La vie est semée d'embûches et d'épreuves. On ne sait pas de quoi l'avenir sera fait, ni si on sera là demain. Il ne faut surtout pas s'enfermer. Il faut continuer à sortir, à aller voir des spectacles et à profiter pleinement de la vie.

Vous êtes connu pour aimer les beautés atypiques. Mais les Miss France semblent toutes répondre aux mêmes canons de beauté, non ?
Non pas toutes, il y en a quelques-unes qui sont différentes, ne serait-ce que par la couleur de leur peau, déjà. Mais ce qui est intéressant c'est que celles qui peuvent paraître très jolies au premier abord, le sont moins quand elles sont crispées ou mal à l'aise. Il ne faut pas oublier que ces filles ne sont pas des professionnelles, que je trouve parfois suffisantes et trop sûres d'elles. Moi j'ai envie de voir de l’émerveillement, de l'inconscience et de la naïveté.

Envisagez-vous de collaborer avec Miss France 2016 ?
Il faut voir si c'est celle que j'aurai choisi (rires). Si elle m'inspire et que sa personnalité peut apporter quelque chose à ma collection, je serais ravi qu'elle défile pour moi.

A LIRE AUSSI 
>>
Et si vous passiez le test de culture générale de Miss France 2016 ? >>  PHOTOS - Miss France 2016 : Kendji, Laetitia Milot, Anggun... Retrouvez le jury complet
>>
">Retrouvez toutes les dernières infos sur Miss France 2016 sur notre page spéciale



 

Plus d'articles