Après un salut nazi, polémique sur la venue du groupe Down au Hellfest

Après un salut nazi, polémique sur la venue du groupe Down au Hellfest

CONTROVERSE - Bruno Retailleau, le président de la région Pays de la Loire a demandé aux organisateurs du festival Hellfest de déprogrammer le groupe de heavy metal Down alors que le chanteur Phil Anselmo a effectué un salut nazi et a hurlé ''white power'' lors d'un concert en janvier dernier.

Certes, il était bourré. Mais est-ce vraiment une excuse ? La venue du groupe Down au prochain festival Hellfest, qui se tiendra à Clisson du 17 au 19 juin, est au cœur d'une belle polémique. Celle-ci a été déclenchée par le comportement inacceptable du co-fondateur de ce groupe américain de heavy metal, Phil Anselmo.

Le 22 janvier dernier, lors d'un concert organisé à Los Angeles, le chanteur a effectué sur scène un long salut nazi avant de se mettre à hurler ''white power'', une idéologie prônée par les néo-nazis. Sur les vidéos mises en ligne par des spectateurs, le doute n'est pas permis. Il s'agit bien d'un geste fasciste commis par un Phil Anselmo, ex-leader de Pantera, visiblement très loin de la sobriété.

20 000 euros de subvention en jeu

C'est le collectif ''Provocs Hellfest, ça suffit'' qui a alerté les autorités. Dans la foulée, Bruno Retailleau sénateur de la Vendée et président LR de la Région Pays de la Loire a demandé aux organisateurs du Hellfest de déprogrammer Down ''pour incitation à la haine''. ''Cette scène a été filmée et ne laisse aucun doute quant aux intentions du chanteur'', a précisé Bruno Retailleau dans un communiqué publié sur son site Internet.

Mais pour Benjamin Barbaud, l'un des fondateurs du festival, il n'est pas question d'intervenir. Il a déclaré préférer se passer de la subvention du conseil régional – 20 000 euros pour cette édition – plutôt que de toucher à sa programmation.

Phil Anselmo ''un gros bras qui perd pied dans il est ivre''

''Anselmo s’est excusé à plusieurs reprises. Il a même proposé de quitter le groupe pour ne pas nuire à ses camarades. Tout le monde est d’accord sur le fait que c’est inacceptable et que la scène metal n’est ni raciste ni antisémite. Je connais très bien Phil Anselmo. Et je suis persuadé que ses excuses sont sincères. C’est un provocateur qui joue les gros bras et qui perd pied quand il est ivre. Il a fait une énorme erreur'', a raconté Benjamin Barbaud dans Ouest France.

Il a cependant précisé que le groupe pourrait de lui-même annuler sa tournée européenne alors que le festival néerlandais FortaRock a d'ores et déjà pris la décision de déprogrammer leur concert. Quand bien même, Phil Anselmo resterait à la maison, les spectateurs du Hellfest pourront toujours profiter du son des Rammstein, Black Sabbath ou encore Megadeth.

A LIRE AUSSI

>> Hellfest 2016 : demandez le programme !

 

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques