Jesse Hughes s'excuse pour ses "accusations absurdes" et implore le pardon

Jesse Hughes s'excuse pour ses "accusations absurdes" et implore le pardon

RETROPEDALAGE - Après avoir laissé entendre que la sécurité du Bataclan n'était pas suffisante et accusé les agents d'être des complices, Jesse Hughes s'est excusé, affirmant ne plus être lui-même.

S'il y a une chose que Jesse Hughes ne sait pas faire, c'est tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Dans une interview accordée à Fox Business, le chanteur des Eagles of Death Metal a laissé entendre que la sécurité du Bataclan, où se produisait le groupe le soir du 13 novembre n'était pas suffisamment assurée. Pire, il allait jusqu'à penser que les agents de sécurité auraient même pu être des complices des terroristes. Ce vendredi, il a rétropédalé.

EN SAVOIR + >>  Attentats de Paris : Jesse Hugues met en cause la sécurité du Bataclan

Accusations absurdes

Après le tollé général et surtout la réponse du Bataclan, Jesse Hughes a battu en retraite. Sur Facebook, il s'est excusé : "J'implore humblement le pardon du peuple français, du personnel et des agents de sécurité du Bataclan, de mes fans, de ma famille, de mes amis, et de toute autre personne blessée ou offensée par les accusations absurdes que j'ai faites". Et d'ajouter : "Mes insinuations selon lesquelles des personnes affiliées au Bataclan auraient pu jouer un rôle dans les événements du 13 novembre sont sans fondement et injustifiées, et j'en assume l'entière responsabilité".

Jesse Hughes met sa sortie sur le compte du traumatisme causé par les attentats qui ont eu lieu le soir de leur concert, avec les Eagles of Death Metal, au Bataclan. Il déclare ne plus être lui-même depuis le 13 novembre: "Je suis en proie à des cauchemars incessants et je tente de trouver un sens à cette tragédie et cette folie en suivant une thérapie".

EN SAVOIR + >> Le Bataclan réagit aux graves accusations de Jesse Hughes

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques