La famille de Stromae ne digère pas la une de "Charlie Hebdo"

La famille de Stromae ne digère pas la une de "Charlie Hebdo"

MALAISE – Ce mercredi "Charlie Hebdo" fait sa Une avec une caricature de Riss, représentant le chanteur Stromae, des morceaux de cadavres autour de lui, jouant sur les paroles du tube "Papa où t’es". Le hic, c’est que son père a été tué lors du génocide au Rwanda…

L’humour de Charlie Hebdo n’a jamais fait l’unanimité, avant comme après le funeste 7 janvier. Dernier exemple en date avec la Une de son nouveau numéro, consacré aux attentats de Bruxelles. Le dessinateur Riss a illustré ce drame avec une caricature de Stromae. Installé devant un drapeau belge, le chanteur lance "Papa où t'es ?", référence à son tube "Papaoutai", tandis que des bras et des jambes déchiquetés lui répondent "Ici", "Là".

Si de nombreux internautes s’en sont émus, le chanteur est resté muet jusqu’ici. Ce mercredi, le quotidien belge Het Nieuwsblad affirme que sa famille serait sous le choc. "Parmi son entourage, les gens se demandent si Charlie Hebdo connaît l'histoire familiale de Stromae", peut-on lire sur le site internet du journal.

Son père été tué en 1994 au Rwanda

Et pour cause : le père du chanteur, qui était Rwandais, a été tué lors génocide des Tutsis dans son pays en 1994. Le chanteur, né en Belgique en 1985, sera élevé seul par sa mère, avec ses frères et sœurs, à Laeken, au nord de Bruxelles. En octobre dernier, Stromae s’était produit à Kigali pour la première fois, profitant de l’occasion pour saluer sa mémoire.

"Je ne l'avais jamais fait mais je crois que c'est l'heure, l'endroit. Pour la première fois j'aimerais faire une grosse dédicace à mon papa", avait déclaré le chanteur. "Merci papa", avait-il ensuite répété à plusieurs reprises.

Plus d'articles

Les tags

    À suivre

    Rubriques