Le chanteur Finley Quaye condamné pour avoir frappé un cancéreux... qui regardait "Game of Thrones"

Le chanteur Finley Quaye condamné pour avoir frappé un cancéreux... qui regardait "Game of Thrones"

BAD BOY – Star éphémère à la fin des années 1990, le chanteur écossais Finley Quaye a disparu des radars. Il revient dans l’actualité à la case des faits divers, condamné pour avoir brutalisé un proche qui préférait regarder la série "Game of Thrones" que d'engager la conversation avec lui.

Il a perdu de sa superbe, c’est peu de le dire. En 1997, le chanteur écossais Finley Quaye se fait connaître grâce à "Sunday Shining", un superbe tube reggae-pop, extrait de l’album Maverick a strike. Un an  plus tard, il décroche le Brit Award du meilleur artiste masculin, ni plus ni moins. Et puis… La dégringolade. Ce fils d’un musicien de jazz publiera quatre autres disques, jusque Royal Rasses, en 2014, sans jamais retrouver le succès initial, victime de mauvais choix de carrière, de son fort tempérament aussi, déjà condamné... à 22 reprises pour des faits de violence divers. Pas cool.


En 2012, un tribunal britannique le déclare insolvable, les impôts lui réclamant plus de 450 000 euros d’impayés. Des ennuis financiers auxquels viennent aujourd’hui s’ajouter une nouvelle condamnation pour coups et blessures. Le tribunal de la ville anglaise de Reddish vient effet de lui infliger 12 mois de probation et 250 heures de travaux généraux pour avoir frappé un "proche", Julian Ashley, à son domicile londonien.

Suis-je moins important que Game of Thrones ?Finlay Quaye, à sa victime

Le jour de l’agression, Finley Quaye cogne à la porte de Julian, malade du cancer en phase terminale, alors qu’il est en train de regarder la série Game of Thrones. En fauteuil roulant, ce dernier met un peu trop de temps à ouvrir au chanteur, visiblement très impatient de lui parler. "Suis-je moins important que Game of Thrones ?", aurait hurlé l’artiste en constatant que le malade préférait continuer à suivre les aventures de Jon Snow que d'entamer la discussion avec lui. Ni une, ni deux, Julian Ashley raccompagne Finley Quaye jusqu’à la porte. Ce dernier perd alors ses nerfs et se met à frapper cet "ami de 30 ans". 


Résultat : une coupure au nez et de nombreuses contusions. Pour sa défense, l’avocate du chanteur a mis en avant son état de stress, lié à ses problèmes financiers et à l’annulation d’un concert à l’étranger, la veille, qui l'aurait épuisé nerveusement. "Il a exprimé ses remords pour cette agression. C’était un geste impulsif", a plaidé Maître Samir Noor-Khan. "C’est un musicien qui a eu beaucoup de succès mais pour diverses raisons, il a fait faillite", a-t-elle expliqué, rappelant que tous les gains de son client servaient aujourd’hui à payer ses dettes. De là à frapper un fan de GOT… 

Plus d'articles

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques