Madonna, interdite de concert aux Philippines ?

Madonna, interdite de concert aux Philippines ?

OUH LA VILAINE – Quelques jours après l'appel au boycott des concerts de Madonna par les évêques philippins, la chanteuse est à nouveau dans de beaux draps. Les autorités locales ont annoncé qu'elles envisagent de lui interdire de se produire dans l'archipel pour avoir "manqué de respect" au drapeau national.

Entre Madonna et les Philippines, c'est une histoire compliquée. Moins d'une semaine après que les évêques philippins ont appelé leurs fidèles à boycotter les concerts de la chanteuse à Manille, c'est au tour des autorités de l'archipel de voir rouge. Les Philippines ont en effet annoncé ce dimanche 28 février qu'elles envisageaient d'interdire Madonna de tout concert dans l'archipel pour avoir "manqué de respect" au drapeau national.

On ne rigole pas avec le drapeau des Philippines

Sur des vidéos prises par des spectateurs et relayées par les médias locaux, on peut voir la chanteuse danser sur scène avec le drapeau philippin sur les épaules. C'est tout ? Oui, c'est tout. Mais pour le gouvernement, c'est un acte grave. En effet, depuis 1998, la loi punit d'un an d'emprisonnement le fait d'utiliser l'étendard philippin dans un costume ou un déguisement.

Le 5 février dernier, lors du passage de sa tournée Rebel Tour à Taipei, la chanteuse, qui a fait de la provocation son fonds de commerce, avait également provoqué la colère des sympathisants du pouvoir chinois en se couvrant du drapeau taïwanais. Une image qui a mis le feu à la Toile et relancé le débat sur l'identité de Taïwan. Car si cette petite île vit sa propre destinée, elle n'a jamais déclaré officiellement son indépendance face à la Chine qui la considère toujours comme une partie intégrante de son territoire. 

A LIRE AUSSI >>  Pour les évêques philippins, les concerts de Madonna sont "l'œuvre du diable"

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques