Rencontrer Barack Obama ? Non merci, répond Bob Dylan

Rencontrer Barack Obama ? Non merci, répond Bob Dylan

INDÉPENDANT – Convié à la Maison Blanche en compagnie d’autres Nobel américains, Bob Dylan n’est pas venu rencontrer Barack Obama.

Barack Obama logé à la même enseigne que l’Académie suédoise du Nobel. Pour rencontrer Bob Dylan, il repassera. Le chanteur était, en effet, invité mercredi à la Maison Blanche en compagnie d’autres lauréats du prix Nobel. Mais l’interprète de "Knockin’ on Heaven’s Door" n’a pas répondu favorablement à l’invitation. 


"Malheureusement, Bob Dylan ne sera pas à la Maison Blanche aujourd'hui", a déclaré Josh Earnest, porte-parole du président américain, précisant que la star n'avait pas donné de raisons pour son absence. Dommage pour Barack Obama qui voue une véritable admiration pour le musicien de 75 ans, couronné en octobre dernier par le Nobel de littérature. 

Bob Dylan bouscule le Prix Nobel de la littérature avec sa musique

Le chef d’Etat a tout de même eu l’occasion de rencontrer brièvement Bob Dylan en 2012 lorsqu’il lui a remis la médaille de la Liberté, plus haute récompense civile américaine. L’auteur de "Mr Tambourine Man" avait également fait une brève apparition à la Maison Blanche en 2010 lors d’un concert commémoratif de la lutte pour les droits civiques des afro-américains. 


Dans un entretien au magazine Rolling Stone, Barack Obama était revenu sur cette rencontre. Il avait expliqué que, contrairement à l'immense majorité des artistes qui se rendent à la Maison Blanche, Bob Dylan n'était pas venu pour les répétitions et n'avait pas demandé à prendre une photo avec le président et sa femme.

C'est comme ça que l'on aime Bob Dylan. Vous ne voulez pas qu'il soit complice ou rigolard avec vous. Barack Obama

"Il arrive, il joue ‘The Times They Are A-Changin’, termine sa chanson descend de scène, me serre la main (j'étais assis au premier rang), fait juste un petit rictus, et s'en va. C'est tout. Ce fut notre seule interaction. Et je me suis dit : c'est comme ça que l'on aime Bob Dylan. Vous ne voulez pas qu'il soit complice ou rigolard avec vous. Vous voulez qu'il garde une forme de distance face à tout cela. Ce fut fantastique", avait déclaré Barack Obama, qui a pu se consolera vec Duncan Haldane et Michael Kosterlitz, Nobel de physique, Oliver Hart, Nobel d’économie et Fraser Stoddart, Nobel de chimie. 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques