VIDEO - "Prenez Marine Le Pen et libérez Moussa" : Nekfeu s'engage aux Victoires de la musique

VIDEO - "Prenez Marine Le Pen et libérez Moussa" : Nekfeu s'engage aux Victoires de la musique

ENGAGEMENT - Nekfeu n'était pas présent que pour chanter, lors des "Victoires de la musique 2016". Le jeune rappeur a profité de ses passages sur scène pour glisser un message politique, aussi bien dans ses chansons que dans son discours.

"Prenez Marine Le Pen et libérez Moussa". Cette punchline, Nekfeu l'a dévoilée sur scène à l'occasion des 31ème Victoires de la Musique, ce vendredi 12 février. Le rappeur a légèrement modifié une rime de son tube "On verra" pour placer cette référence à Moussa Ibn Yacoub, humanitaire français détenu au Bangladesh.

Ce jeune homme de 28 ans, originaire de Montreuil et membre de l'ONG musulmane Baraka City, est emprisonné depuis décembre, en l'attente de son jugement pour "activités suspectes", en avril prochain. Sur les réseaux sociaux, une large mobilisation est en place pour tenter d'obtenir sa libération, avec le hashtag #FreeMoussa.

Un engagement et un message pour son public

Mais il n'y a pas que dans sa chanson que Nekfeu a fait référence à Moussa. De retour sur scène pour recevoir le prix de l'Album de musiques urbaines de l'année, il a une nouvelle fois tenu à lui rendre hommage en déclarant : "Je voudrais aussi en placer une pour Moussa qui est emprisonné. C’est un humaniste français, un humanitaire et humaniste, on va dire". Le tout avant de rappeler qu'il était essentiel de continuer à se mobiliser pour obtenir sa libération.

Le rappeur de 1995 a également rendu hommage à deux autres entités, dédiant "un gros big up à l’association SOS méditerranée qui vient en aide à tous les réfugiés qui s’embarquent et qui meurent en mer" et remerciant la Fondation Abbé Pierre pour son "travail formidable". Un discours qu'il a conclu avec un message pour son public : "J’appelle tous les jeunes à venir faire ce qu’ils peuvent pour les gens qui meurent dans la rue. Avec l’état d’urgence, ça passe un peu à la trappe mais on est en 2016, en France, ce n'est pas normal".

A LIRE AUSSI
>> "Victoires de la musique" : revivez le sacre de Vianney, Yael Naim et Maître Gims
>> Vu de Twitter : les twittos n'aiment pas la chanson de l'année des "Victoires de la musique"

Et aussi

Les tags

    À suivre

    Rubriques