3 choses à retenir des bonnes feuilles du livre "Julie Gayet, une intermittente à l'Elysée"

3 choses à retenir des bonnes feuilles du livre "Julie Gayet, une intermittente à l'Elysée"

LIVRE - Soizig Quéméner et François Aubel ont enquêté sur la compagne de François Hollande, Julie Gayet. Une jeune femme "normale" et discrète qui tient plus que tout à sa liberté. De cette enquête, ils en ont tiré un livre, "Julie Gayet, une intermittente à l'Elysée" donc "Gala" publie les bonnes feuilles. Voici ce qu'il faut retenir.

► Julie Gayet, la fiancée normale du président "normal"
L'actrice et productrice met un point d'honneur à demeurer et vivre le plus normalement possible. Point de services de sécurité, ni de chauffeur. "Elle a tout refusé", apprend-on dans Gala alors que selon un spécialiste "ne pas la protéger est une erreur" car elle pourrait être une cible. Julie Gayet habite d'ailleurs toujours dans le 11e arrondissement de Paris, se rend elle-même chez son kiosquier et ne se rend que rarement à l'Elysée. Sauf le week-end, lorsque les couloirs se vident. 

À LIRE AUSSI >> Hollande - Gayet : les premières photos à l'Elysée

► L'après révélation de Closer 
Après le tsunami médiatique qui s'est emparé de l'entourage de l'actrice après la publication du magazine Closer mettant en évidence sa relation avec François Hollande, Julie Gayet est partie de Paris. "Elle se cache dans le Sud Ouest", chez ses parents, à Berrac. Personne ne sait où elle est et de loin, elle observe "effarée, l'ouragan médiatique". Elle est choquée et inquiète pour ses fils. Dans le même temps, elle reçoit des lettres pas franchement agréables à lire. "Elle ne fera jamais savoir qu’elle reçoit des lettres d’insultes, des menaces de mort. Certains arrivent d’ailleurs chez ses parents", peut-on lire.

À LIRE AUSSI >>  Quand Julie Gayet se présente comme "la fiancée du Président"

► Et Ségolène Royal, dans tout ça ?
À l'annonce de la sortie du scoop de Closer, Ségolène Royal férue de "potins", note un des informateurs des auteurs du livre, se serait exclamée : "Ah bon ? Mais c'est incroyable !".  Valérie Trierweiler au plus mal, et Ségolène Royal "sourit, rit même, et savoure cette vengeance tardive et inespérée. Mais, comme à son habitude, elle se contient". Pour autant, Julie Gayet et la ministre "se croisent mais ne se fréquentent pas"

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques