Léa Seydoux sort à son tour du silence : "Harvey Weinstein a sauté sur moi"

SCANDALE - Léa Seydoux a choisi de raconter son histoire au quotidien britannique "The Guardian". L'actrice française raconte sa rencontre avec Harvey Weinstein et la nuit où ce dernier s'est jeté sur elle et a essayé de l'embrasser. Tout en précisant que le producteur est loin d'être un cas isolé dans le cinéma...

C'est sous la forme d'une tribune dans le quotidien britannique The Guardian que Léa Seydoux a choisi de raconter son histoire. Une histoire personnelle mais qui, à sa lecture, se révèle similaire à d'autres. Après les révélations sur le comportement d'Harvey Weinstein, des actrices ayant choisi de raconter le harcèlement ou les agressions sexuelles dont elles ont été victimes, elle fait de même. La comédienne évoque sa rencontre avec Weinstein et surtout, la nuit où l'homme s'est jeté sur elle dans une chambre d'hôtel. 


Elle raconte que tous deux se sont rencontrés lors d'un défilé, à une date non précisée. "Tout au long de la soirée, il a flirté et m’a regardé comme si j’étais un morceau de viande. Il a agi comme s’il me considérait pour un rôle. Mais je savais que c’étaient des foutaises. Je le savais, parce que je pouvais le voir dans ses yeux. Il avait un air lubrique", raconte l'actrice. 

Nous parlions sur le canapé quand il a soudainement sauté sur moi et a essayé de m’embrasserLéa Seydoux à propos d'Harvey Weinstein

Puis, l'homme l'invite à boire un verre dans sa suite. "C’est difficile de lui dire non, toutes les filles ont peur de lui. Nous sommes montés ensemble", dit-elle. Entre-temps, l'assistante est partie et tout a dégénéré : "C’est le moment où il a commencé à perdre tout contrôle. Nous parlions sur le canapé quand il a soudainement sauté sur moi et a essayé de m’embrasser. J’ai dû me défendre. Il est grand, et gros, alors j’ai dû résister vigoureusement. Je suis partie, complètement dégoûtée, mais je n’ai cependant jamais eu peur de lui car je savais dès le début à qui j’avais affaire". 


Un peu plus tard, ils se recroisent et Weinstein lui dit qu'elle "serait mieux si [elle] perdait du poids". "Ce commentaire m’a choqué", raconte l'interprète du film La Vie d'Adèle. Elle raconte également l'avoir vu, à plusieurs reprises, tenter de séduire des jeunes femmes, lors de soirées : "Tout le monde pouvait voir ce qu’il faisait. C’est la chose la plus dégoûtante dans cette histoire : tout le monde savait ce que Harvey faisait et personne n’a rien fait". 

Pour elle, si Weinstein a pu agir ainsi durant toutes ces années, c'est grâce à son pouvoir. Mais elle raconte également qu'il n'est pas le seul homme de cette industrie a avoir eu un comportement déplacé. A 20 ans, un réalisateur lui glisse qu'il "aimerait pouvoir [la] baiser". 


Un autre a tenté de l'embrasser : "Comme Weinstein, j’ai dû le repousser physiquement. Il a agi comme un fou, hors de lui car je ne voulais pas avoir de relations sexuelles avec lui". Un troisième "filmait de très longues scènes de sexe qui duraient des jours. Il rejouait les scènes encore et encore dans une sorte de stupeur. C’était très grossier", dit-elle. Et de conclure que seules la justice et la vérité feront avancer les choses dans le milieu. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Plus d'articles

Sur le même sujet