Attentat de Nice : Michel Legrand victime d'un malaise sans gravité sur scène

GROSSE FRAYEUR - Le compositeur de 85 ans a été pris en charge par les pompiers ce vendredi après sa lecture en hommage aux victimes. Selon "Nice-Matin", son état n'inspire pas d'inquiétude.

Il faisait partie des personnalités invitées à lire un texte en mémoire des 86 victimes de l'attentat de Nice. Michel Legrand était sur la scène du concert hommage organisé pour le premier anniversaire de l'attaque meurtrière, vendredi, quand il a été victime d'un malaise. Le compositeur de 85 ans, à qui l'on doit notamment la musique du film Les Demoiselles de Rochefort avec Catherine Deneuve, venait de lire "Propos à Louis Aragon" d'Henri Matisse.

Il a été escorté hors de scène par les pompiers mais n'a pas été transporté à l'hôpital, rapporte Nice Matin, ce vendredi soir. Le quotidien régional avance deux facteurs pour expliquer la défaillance. Michel Legrand "n'avait pas mangé avant de monter sur scène" et la chaleur, qui a également joué un rôle dans ce malaise sans gravité. Comme lui, une dizaine d'autres personnes ont dû être prises en charge.

Sept autres artistes, dont François Berléand, Michèle Laroque et Line Renaud, ont également lu des textes dans la soirée. La cérémonie s'est poursuivie avec des morceaux classiques interprétés par le Choeur de l'Opéra et le Choeur Philharmonique. La musique s'est arrêtée pour une minute à 22h34, heure à laquelle la première victime a été tuée, et a repris avec Calogero. Le chanteur, submergé par l'émotion, a rendu un hommage bouleversant aux victimes derrière son piano. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Nice

Plus d'articles

Sur le même sujet