Avant son suicide, l'ex de Jim Carrey fréquentait l'Eglise de Scientologie

Avant son suicide, l'ex de Jim Carrey fréquentait l'Eglise de Scientologie

RÉVÉLATIONS - Cathriona White, l'ex-petite amie de Jim Carrey ayant mis fin à ses jours en début de semaine était en plein processus de "Survival Rundown", un programme controversé de l'Eglise de Scientologie.

Cinq jours après la découverte du corps inanimé de Cathriona White, l'ex-petite amie de Jim Carrey, le mystère entourant les motivations de son suicide, semble se lever petit à petit. D'après les premières constatations de la police locale, la jeune femme serait décédée d'une probable overdose médicamenteuse. Un geste qu'elle a accompagné d'une lettre mentionnant l'acteur et d'une prise de pilules que seule l'autopsie expliquera véritablement.

Dans la foulée de l'annonce de son décès, Jim Carrey a fait part de son immense tristesse dans un communiqué. Il se dit "profondément attristé" et "foudroyé" par ce tragique événement. Il évoque une jeune femme fragile et sensible. Depuis quelques années, Cathriona White et Jim Carrey entretenaient une relation amoureuse par intermittence et selon toutes vraisemblances, tous deux venaient de mettre un terme à leur histoire. Raison pour laquelle, la jeune femme aurait mis fin à ses jours mais selon plusieurs sources, l'explication pourrait venir d'ailleurs, selon le journaliste Tony Ortega .

Elle était en plein processus de survie, une méthode de l'Eglise de Scientologie

Âgée de 30 ans, Cathriona White était maquilleuse et originaire d'Irlande. Elle s'était établie à Hollywood en 2009 et certaines sources évoquent l'omniprésence de l'Eglise de Scientologie dans son quotidien. En effet, depuis plusieurs mois, la jeune femme se pliait aux différents rituels d'initiation et d'entrée au sein de la secte. Introduite dans l'Eglise par des musiciens proches de Beck, lui-même scientologue, Cathriona White avait effectué des stages de survie et de purification auxquels se soumettent les futurs adeptes.

Selon ses sources, la jeune femme était en plein processus de Survival Rundown (SRD) un cours de survie, en quelque sorte, durant lequel l'adepte doit se plier à divers exercices parfois dangereux, notamment sur l'étape de purification et de détoxification dans un sauna. La jeune femme semblait proche du but, selon les sources du journaliste, mais les dernières étapes de ce programme sont, de loin, les plus difficiles tant physiquement que psychologiquement.

Une méthode aux exercices très controversés voire dangereux

Dans ce processus, les adeptes doivent consacrer 25 heures par semaine de leur temps à ces exercices, les coupant inévitablement de toute vie privée, sociale et familiale. Un ancien scientologue explique d'ailleurs que ces exercices rendent fous. "Je n'avais plus de temps pour moi, je ne voyais plus mes amis, je ne buvais pas d'alcool, n'avais ni compagne et plus de lien avec ma famille", indique le témoin. Il avait également le sentiment de devenir fou, ne dormait plus, se réveillait en plein milieu de la nuit pour pleurer, était devenu incapable de se concentrer sur son travail.

S'il demeure pour l'heure, impossible de faire un lien entre cette activité et le suicide de Cathriona White, de nombreuses questions sont désormais soulevées. Si bien que l'Eglise elle-même a dû se fendre d'un communiqué expliquant qu'établir un lien de cause à effets entre la mort de la jeune femme et son implication dans l'Eglise de Scientologie était "triste et répréhensible".

EN SAVOIR + >>  L'ex-petite amie de Jim Carrey s'est suicidée

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques