Brigitte Bardot à Alain Delon : "Je t'aime 80 fois"

Brigitte Bardot à Alain Delon : "Je t'aime 80 fois"

DirectLCI
ANNIVERSAIRE – Pour fêter les 80 ans d'Alain Delon ce dimanche 8 novembre, Brigitte Bardot lui a adressé une longue lettre manuscrite en forme de déclaration.

Ce sont deux monstres sacrés du cinéma français. Pour célébrer les 80 ans d'Alain Delon ce dimanche 8 novembre, Brigitte Bardot a envoyé au comédien une belle lettre manuscrite qu'elle a tenu à rendre publique. "Alain, tu es le symbole vivant du chef d'œuvre que la France a produit durant ce siècle que nous avons traversé ensemble", écrit la comédienne. "Tu es cet aigle à deux têtes, le ying et yang, le meilleur et le pire, qui te rend à la fois inaccessible et si proche, froid et brûlant".

"Tu portes en toi la beauté, le courage, l'élégance, la puissance qui ont fait de toi l'immense star internationale jamais égalée, ni remplacée, poursuit-elle. Tu mérites respect et admiration, mais aussi l'amour, la chaleur, la complicité que je partage avec toi depuis toujours. Bon anniversaire, mon Alain. Je t'aime 80 fois. Brigitte", conclut Bardot accompagnant sa signature d'une fleur sur toute la hauteur de la page.

Si Brigitte Bardot et Alain Delon n'ont jamais été ensemble, ils partagent beaucoup de points communs, notamment leur sympathie pour le Front national. "Alain est resté mon immense ami, comme un frère. Nous sommes très proches l'un de l'autre, mais nous n'avons jamais été amoureux", avait confirmé l'ancienne actrice dans les colonnes du Parisien.

À LIRE AUSSI >> Jean-Marie Le Pen rend hommage à Alain Delon, "mon ami"

Les deux (anciens) monstres sacrés du cinéma français se sont rencontrés en 1958 au Studio Harcourt, à Paris, au cours d'une séance photo sur les plus beaux baisers du monde, alors qu'ils étaient déjà tous les deux déjà mondialement connus. Ils n'auront tourné que deux films ensemble : Les Amours célèbres, de Michel Boisrond (1961) et Histoires extraordinaires, un long métrage à sketches co-réalisé par Federico Fellini, Louis Malle et Roger Vadim (1968).

A LIRE AUSSI
>> Trois choses à savoir sur "Alain Delon, cet inconnu"
>> Alain Delon loue les c... de Nadine Morano
>> Quand Florian Philippot et Brigitte Bardot roucoulent à La Madrague 

Plus d'articles