Dans un livre, Natasha St-Pier se confie sur la cardiopathie de son fils, qui a failli lui coûter la vie

Dans un livre, Natasha St-Pier se confie sur la cardiopathie de son fils, qui a failli lui coûter la vie

DirectLCI
LIVRE-TÉMOIGNAGE – La cardiopathie congénitale est une affection fréquente qui peut être fatale pour les nouveau-nés. Heureusement pour Natasha St-Pier, son fils a pu être opéré à l’âge de 4 mois et se porte aujourd’hui "très bien". Dans un ouvrage à paraître ce jeudi, la chanteuse revient sur cette douloureuse épreuve.

Il y a tout juste quinze mois, le petit Bixente, 4 mois, a subi une opération à cœur ouvert. En cause, une cardiopathie congénitale fréquente dont il garde une cicatrice sur le torse. "J’ai été enceinte d'un foetus malade et, lorsque j'ai accouché, j'ai dû me préparer à la mort possible de mon fils", confie Natasha St-Pier à nos confrères du Parisien. "Quand il est parti en salle d'opération, c'était atroce. J'avais l'impression de l'abandonner", se souvient-elle encore. 


Alors que son petit-garçon se porte aujourd’hui comme un charme, la chanteuse canadienne publie un livre-témoignage ce jeudi 25 mai, Mon petit cœur de beurre (Ed. Michel Lafon, 18,95€), où elle revient sur cette partie douloureuse de sa vie qu’elle qualifie de "leçon de vie".

On sait déjà qu'il aura toutes les peines du monde à contracter un prêt immobilier quand il sera adulteNatasha St-Pier

Depuis cette épreuve, Natasha St-Pier est très impliquée dans une association, Petit Cœur de beurre, qui regroupe les familles d’enfants atteints de cardiopathie. "Les cardiopathies congénitales sont des affections fréquentes, relève sur son site le centre universitaire hospitalier de Besançon. Leur prévalence à la naissance est approximativement de 8 pour 1000 naissances." Ce terme regroupe en fait toutes les malformations du cœur, dont la plus fréquente est la tétralogie de Fallot, l’affection dont souffre le fils de Natasha St-Pier. "Le septum (NDLR : membrane entre les ventricules) n’est pas complétement fermé, explique-t-elle dans son livre. Son artère pulmonaire est trop petite."


Déjà à l’époque, la chanteuse a largement relayé son histoire sur les réseaux sociaux  pour éviter qu'elle ne soit "partagée dans la presse à scandale". Avec ce livre, elle franchit une étape supplémentaire. "Je me suis dit que ça pouvait les aider (les parents d’enfants malades). Il est pour eux. Mon histoire est porteuse d'espoir", explique-t-elle encore au Parisien

A 18 mois, Bixente "est guéri" même si la jeune maman n'exclut pas qu'il doive être réopéré à l'adolescence. Mais pour lui, comme pour les autres enfants dans son cas, le parcours du combattant est loin d’être terminé. "On sait déjà qu'il aura toutes les peines du monde à contracter un prêt immobilier quand il sera adulte. Il aura toutes sortes de tracasseries administratives à cause de la case 'avez-vous des antécédents cardiaques ?'", regrette Natasha Saint-Pier, qui interpelle Emmanuel Macron afin qu’il répare cette injustice. 

Plus d'articles

Sur le même sujet