"La peur l'excite" : Emma de Caunes raconte avoir été harcelée sexuellement par Harvey Weinstein

SCANDALE - L'actrice italienne Asia Argento et deux autres femmes ont assuré au magazine "The New Yorker" avoir été victimes d'un viol perpétré par le producteur hollywoodien Harvey Weinstein, qui réfute ces allégations. Dans l’article, l’actrice française Emma de Caunes raconte aussi avoir fait face au producteur.

L’histoire est racontée par le New Yorker, ce mardi. Elle se passe en 2010. Emma de Caunes a rencontré Harvey Weinstein lors d’une soirée au festival de Cannes. Quelques mois après, il l’invite à un déjeuner au Ritz à Paris, pour parler travail. Le producteur lui confie qu’il va produire un film avec un réalisateur éminent, qu’il compte tourner en France et a un rôle féminin fort. Ce film, lui dit-il, est une adaptation d’un livre. Mais il ne se souvient pas du nom du livre, qui est dans sa chambre. Emma De Caunes doit filer, mais il insiste pour qu’elle monte récupérer le livre. Elle le suit. En arrivant, Emma de Caunes reçoit un appel, décroche. Harvey Weinstein va dans la salle de bain. "Quand j’ai raccroché le téléphone, j’ai entendu la douche couler", raconte Emma de Caunes au New Yorker. "Je me suis dit, mais que fiche-t-il à prendre une douche ?"


Harvey Weinstein est sorti, nu, avec une érection. Il lui a demandé de s’allonger sur le lit, et dit que beaucoup de femmes l’avaient fait avant elle. "J’étais pétrifiée", dit Emma de Caunes. "Mais je ne voulais pas lui montrer que je l’étais, parce que plus j’avais peur, plus il était excité. C’était comme un chasseur avec un animal sauvage. La peur l’excite." Emma de Caunes dit au producteur qu’elle va partir, et il panique. "Il m’a dit : nous n’avons encore rien fait ! C’est comme dans un film de Walt Disney." Tremblante, Emma de Caunes claque la porte. Au cours des jours suivant, Harvey Weinstein l’appelle sans relâche, et lui envoie des cadeaux, répétant qu’il ne s’est rien passé.

Cela ne s'arrêtait pas. C'était un cauchemarAsia Argento, actrice

Outre ce témoignage de l’actrice française, le New Yorker  publie ce mardi plusieurs témoignages d’actrices ayant fait face à des avances sexuelles insistantes de la part du producteur, comme Rosanna Arquette. L’actrice américaine raconte, que quand elle est arrivé pour un rendez-vous, le producteur était en peignoir, et lui a dit qu’il avait besoin d’un massage. Il lui attrape la main, la met sur son cou. Puis la pose sur son pénis en érection. "Je ne ferai jamais ça", dit Rosanna Arquette, tandis que le producteur lui dit qu’elle commet une énorme erreur. Elle pense avoir perdu des rôles à cause de ce refus. "Il a rendu les choses très difficiles pour moi pendant quelques années ", explique-t-elle. 


Mais le New Yorker cite aussi les témoignages de trois femmes, dont l’actrice italienne Asia Argento, qui assurent avoir été victimes d'un viol perpétré par le producteur hollywoodien Harvey Weinstein, qui réfute ces allégations. Selon la fille du réalisateur italien Dario Argento, le magnat de Hollywood lui aurait imposé une relation sexuelle orale en 1997 dans un hôtel de la Côte d'Azur. "Cela ne s'arrêtait pas. C'était un cauchemar", raconte-t-elle, disant avoir été invitée par l'un des membres de l'équipe de Harvey Weinstein avant de se retrouver seule avec lui.

Gwyneth Paltrow et Angelina Jolie disent avoir eu des avances appuyées

Elle explique que l'incident a été "un traumatisme horrible". "J'ai été abîmée", dit-elle. Elle dit avoir eu d'autres relations sexuelles consenties durant les cinq années suivantes mais dit s'être sentie "obligée" de céder à ses avances. Dans le même article, Lucia Evans, une actrice, accuse le producteur de l'avoir forcée à lui faire une fellation en 2004 et une autre jeune femme, qui a souhaité garder l'anonymat, l'accuse d'une relation sexuelle forcée. 


Dans un article du New York Times également publié mardi, Gwyneth Paltrow et Angelina Jolie disent avoir refusé les avances très appuyées de celui qui est désormais le paria d'Hollywood après en avoir longtemps été l'un des rois. L'article cite également l'actrice française Judith Godrèche.  "Toutes les accusations de relations sexuelles non consenties sont réfutées par M. Weinstein", a commenté Sallie Hofmeister, sa porte-parole, dans une déclaration transmise à plusieurs médias américains. "M. Weinstein a également confirmé qu'il n'y avait jamais eu de représailles contre des femmes qui avaient refusé ses avances", a-t-elle ajouté. Le producteur assure que toutes les femmes qui ont fait état publiquement, en déclinant leur identité, de relations sexuelles avec lui, étaient consentantes.


Actuellement en cours de traitement, selon sa porte-parole, Harvey Weinstein "espère que, s'il fait suffisamment de progrès, il se verra offrir une seconde chance." Depuis les révélations jeudi du New York Times citant plusieurs victimes présumées, Harvey Weinstein s'est mis en congé de sa maison de production, The Weinstein Company, dont le conseil d'administration l'a ensuite écarté, dimanche.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Plus d'articles

Sur le même sujet