EN DIRECT - Affaire Weinstein : l'acteur Mickey Rourke compatit avec le producteur déchu

LIVE - Le célèbre producteur, incontournable à Hollywood ces 25 dernières années, est au centre d'un scandale sexuel sans précédent. Une nouvelle enquête pour viol a été ouverte à Los Angeles, après la plainte d'une actrice italienne, portant à trois le nombre de procédures ouvertes contre l'ex-ponte hollywoodien. Suivez les dernières révélations sur l'affaire et ses conséquences.
Live

MICKEY ROURKE 


L'acteur Mickey Rourke a déclaré au site TMZ qu'il se sentait désolé pour Harvey Weinstein. "Je me sens mal pour ce qui arrive à Harvey. Il a fait tellement de belles choses pendant des années, en essayant de faire des films respectables. Ce qu'il a fait est taré, mais nous vivons une époque de jalousie : tu as beau être au top, dès que tu tombes, ils te mettent dehors." 

CURE 


D’après le New York Post, le magnat déchu d’Hollywood prendrait quelques largesses avec sa cure de désintoxication. Harvey Weinstein serait, selon le tabloïd, "dans le déni de ses supposées agressions sexuelles, en répétant que toutes les relations étaient consenties".

Centre de désintoxication : Harvey Weinstein prendrait-il sa cure un peu à la légère ?

Centre de désintoxication : Harvey Weinstein prendrait-il sa cure un peu à la légère ?

CONFESSION


"Il faut qu’on parle d’Harvey." Dans un long billet publié sur Facebook, depuis passé en privé, et repris par le site Deadline, le scénariste Scott Rosenberg, auteur notamment des films Beautiful Girls, High Fidelity, évoque longuement la complexité du système Harvey et Bob Weinstein. Il explique que tout Hollywood en profitait, et dénonce l’hypocrisie des acteurs, des producteurs, des réalisateurs, des journalistes et des politiques. "Tout le monde savait, putain. Je le sais, j’étais là", écrit-il. 


"Je lui dois ma carrière", confesse-t-il. "Pas qu’il violait. Non, ça nous ne l’avons jamais entendu. Mais nous étions conscients d’un type de comportement agressif qui était épouvantable. Nous connaissions la faim de l’homme, son appétit. Et, il faut le noter : beaucoup succombèrent à ses charmes encombrants, volontairement, ce qui ne pouvait que l’inciter à jeter son filet fétide encore plus largement."


Pourquoi n’avoir rien dit ? "Harvey nous faisait vivre la grande vie", écrit le scénariste. "Il produisait nos films. Nous invitait aux Golden Globes. Nous présentait Al Gore. Nous emmenait faire la fête avec Quentin [Tarantino] et Uma [Thurman]." "Nous avons récolté les récompenses, profité de ce monde merveilleux, et fermé nos bouches." Il rappelle aussi que les victimes "ne parlaient pas."  Et puis "c’est pathétique de dire ça, mais qu’aurions-nous dû faire ? Les autorités ? Quelles autorités ? La presse ? Harvey possédait la presse."

 

"Désolée et honteux", le scénariste appelle tout le monde à faire son mea culpa, "au lieu de se cacher derrière une fausse indignation" : "Je sais qui vous êtes", termine Scott Rosenberg. "J’étais là, avec vous. Et everybody fucking knew".


 

"IDENTITE FRANCAISE"


La présidente d'honneur du Parti chrétien-démocrate (PCD), Christine Boutin, a dénoncé ce samedi un "dégueulis d'accusations" autour du harcèlement sexuel. Estimant qu'elles risquaient d'"abîmer" les relations hommes-femmes, elle a aussi défendu la "grivoiserie" comme une composante de "l'identité française".

#BalanceTonPorc : Christine Boutin dénonce un "dégueulis d'accusations" et défend la "grivoiserie" française

#BalanceTonPorc : Christine Boutin dénonce un "dégueulis d'accusations" et défend la "grivoiserie" française

TÉMOIGNAGE


Interrogée par Le Parisien, l'actrice Julie Delpy révèle ce qui lui est arrivé quand elle avait 13 ans :  "Un réalisateur m'a fait une proposition malsaine". "Il s’est pris le script dans la figure et ma réputation de chieuse a commencé. J’ai pleuré dans les bras de mon père après cette horrible rencontre, il voulait casser la gueule de ce realisateur de troisième zone (il n’en valait même pas la peine). J’ai dit a mon père que je ne serai jamais actrice si ca voulait dire « ca » et mon père m’a rassuré en m’expliquant que je n’avais pas à m’abaisser, jamais ! Et que si j’avais du talent je pourrais travailler en gardant mon intégrité a 100%", indique Julie Delpy à nos confrères.

JUSTICE


Le producteur sera-t-il traduit devant des tribunaux ? Que peuvent espérer obtenir ses victimes présumées ? On fait le point.

Harvey Weinstein face aux tribunaux : le producteur peut-il s'en sortir ?

Harvey Weinstein face aux tribunaux : le producteur peut-il s'en sortir ?

#BALANCETONPORC


"Il faut dépasser le hastag #BalanceTonPorc." C’est ce qu’a estimé Sandrine Rousseau, ex-secrétaire nationale adjointe EELV, ce samedi matin sur Europe 1. La victime présumée du député écologiste Denis Baupin est revenu sur ce "déballage", comme des "affaires de famille qui ressortent". 


Elle salue cette "prise de conscience collective" mais estime que cette libération de la parole doit déboucher sur autre chose. "Il faut passer d’un mouvement de trop plein, de colère, à un mouvement de société, et pour que le mouvement de société s’enclenche, il faut qu’il y ait des affaires jugées par la justice", a-t-elle insisté, appelant également à la prudence, vis-àvis du mouvement BalanceTonPorc : "Attention à ne pas tomber dans une dérive", dit-elle. "On a l’impression que tous les hommes sont comme ça, alors que cela concerne une infimie minorité. Il ne faut pas de bouc émissaire." 


Pour elle, ce hashtag n’est "pas une solution" : "Il a été nécessaire, il a permis une prise de conscience, y compris chez les femmes", explique la jeune femme. "Mais on ne peut pas rester sur une dénonciation sur les réseaux sociaux. La société, la justice, doit se prononcer sur les situations de femmes qui ont été dénoncées. Aujourd’hui, c’est l’enjeu", dit-elle, rappelant qu'un agresseur sur 100 seulement est condamné. "Je pense qu’il y aura un après cette période, et que les femmes auront moins peur. Elles sauront que s’il y a un problème, elles peuvent compter sur la justice derrière."

TEMOIGNAGE


L’avocat de la mannequin italienne a donc parlé pour sa cliente, qui accuse Harvey Weinstein de viols. Le producteur se serait rendu à son hôtel, à Los Angeles, en février 2013, et il a "forcé le passage de sa chambre".


"Ce qui lui est arrivé est vraiment horrible", "son plus grand regret est d'avoir ouvert cette porte", car l'agression qui a suivi a eu "un impact dramatique sur sa vie", assure  David Ring.


Jeudi, la comédienne avait expliqué au quotidien Los Angeles Times que Harvey Weinstein était "devenu très rapidement agressif et demandait à (la) voir nue". "Il m'a attrapée par les cheveux, et m'a forcée à faire quelque chose que je ne voulais pas. Ensuite il m'a traînée dans la salle de bain et m'a violée".


Mais pour l’avocat,  il serait "prématuré" de porter plainte.

SIX ACCUSATIONS DE VIOL


Jeudi, la police de Los Angeles (LAPD) avait confirmé enquêter sur les accusations d'une actrice et mannequin italienne, la sixième à accuser le producteur Harvey Weinstein de viol.


Vendredi, son avocat David Ring a pris la parole lors d'un point presse, a souligné que cette femme de 38 ans, mère de famille, comptait rester anonyme et coopérait pleinement avec l'enquête criminelle du LAPD.


Elle accuse Harvey Weinstein, longtemps l'une des figures les plus influentes d'Hollywood, de l'avoir violée dans une chambre d'hôtel à Los Angeles en février 2013, après l'avoir brièvement rencontré lors d'un festival de cinéma italien. "Elle n'avait aucune aspiration à devenir actrice aux Etats-Unis", a précisé David Ring.

HEATHER KERR


Connue aux États-Unis pour avoir joué une brève carrière dans plusieurs séries dans les années 1990 (la plus connue étant Moesha), Heather Kerr a affirmé ce vendredi être, elle aussi, une victime de Harvey Weinstein. Lors d'une conférence de presse durant laquelle l'actrice a fondu en larmes, elle a détaillé comment le producteur l'avait agressée. 


Lors d'une rencontre pour discuter de sa carrière naissante d'actrice, interrompue peu après l'interaction avec M. Weinstein, Heather Kerr affirme qu'il lui a "attrapé sa main, l'a placée de force et tenue sur son pénis". "C'est comme ça que les choses marchent à Hollywood", a-t-elle encore expliqué.

ACCUSATION

L'actrice oscarisée Lupita Nyong'o a pris la plume dans le New York Times pour, à son tour, accuser Harvey Weinstein de harcèlement sexuel. Elle y raconte notamment comment, l'invitant chez lui pour lui présenter sa famille, le producteur a fini par l'amener dans sa chambre, l'amenant à se sentir obligée de "lui faire un massage" pour avoir "physiquement le dessus". Massage au cours duquel il afini par enlever son pantalon, en dépit des refus de l'actrice. 


Ou encore comment, au cours d'une invitation au restaurant, le producteur lui a dit : "Je vais aller droit au but. J'ai une chambre à l'étage, on peut y finir le repas". Et comment, face au refus de la star de "Twelve Years a slave", Weinstein lui assurait que pour être actrice, elle devait "accepter de faire ce genre de choses."

SIX ACCUSATIONS DE VIOL


Une nouvelle enquête a été ouverte à Los Angeles. L'identité de la victime n'a pas été révelée. Il s'agirait d'une actrice et mannequin italienne. Son avocat Dave Ring, a confirmé dans un communiqué que sa cliente avait déclaré aux enquêteurs jeudi avoir été violée par Harvey Weinstein dans une chambre d'hôtel près de Beverly Hills en 2013. Avant ce nouveau témoignage, cinq actrices accusaient déjà Harvey Weinstein de viol. 

TARANTINO SAVAIT


Le réalisateur américain Quentin Tarantino a révélé jeudi qu'il était au courant depuis des décennies des pratiques de son ami. Il a expliqué regretter de ne pas avoir réagi en conséquences. "J'en savais suffisamment pour réagir plus que ce que je n'ai fait", a-t-il expliqué dans une interview au New York Times, en ajoutant: "C'était plus que les rumeurs habituelles, les ragots. Ce n'était pas des on dit. Je savais qu'il avait fait plusieurs de ces choses".

Urgent

ENQUÊTE OUVERTE


La police de Los Angeles a ouvert une enquête visant le producteur Harvey Weinstein pour une agression sexuelle qui remonterait à 2013. Deux autres enquêtes sont déjà menées sur le magnat du cinéma à New York et à Londres.

"NE PAS ACCEPTER"


Tippi Hedren, l'actrice qui a accusé Alfred Hitchcock de l'avoir agressée sexuellement et harcelée, a encouragé les femmes à parler : "Continuez, c'est la seule façon d'arrêter cela". "Il n'y a aucune raison de tolérer cela, aucune raison au monde", a ajouté l'actrice de 87 ans. L'an dernier, elle avait révélé dans son autobiographie qu'Alfred Hitchcock s'était un jour jeté sur elle et avait tenté de l'embrasser. Il l'aurait également coincée sur un plateau en lui demandant de le toucher. Face à ses refus, "Hitchcock m'a dit qu'il ruinerait ma carrière", avait raconté la mère de Melanie Griffith.

ONDE DE CHOC


Neuf femmes accusent le membre du jury de l'émission, dans la foulée d'une réalisatrice dénonçant "un Weinstein québecois"

Gilbert Rozon accusé de harcèlement et agression sexuelle : M6 suspend "La France a un incroyable talent"

Gilbert Rozon accusé de harcèlement et agression sexuelle : M6 suspend "La France a un incroyable talent"

FLASH-BACK

Voilà cinq ans, au faîte de sa gloire, Lana del Rey avait fait référence au comportement de Harvey Weinstein vis-à-vis des femmes, dans la version originale de la chanson Cola

"Harvey est dans le ciel avec des diamants et il me rend folle

Tout ce quel veut Harvey, c'est faire la fête avec son joli bébé. 

Allez viens bébé, on monte

On peut échapper au grand soleil

Je connais ta femme, elle serait d'accord"


Le magazine Page Six, qui s'en est fait l'écho, en a obtenu confirmation par l'entourage de la chanteuse. Weinstein, découvrant les paroles, aurait enragé au point d'obtenir que les paroles soient changées. Lana del Rey, qui avait dû repousser les avances de Weinstein, avait accepté.

CHANNING TATUM


L'acteur américain américain Channing Tatum a annoncé qu'il se retirait du projet "Forgive Me Leonard Peacock", un film en préparation avec la Weinstein Compagny. Il a ajouté qu'il ne travaillerait plus jamais avec le producteur américain. 


"Ces femmes qui ont le courage de se lever et de dire la vérité sont nos véritables héroïnes", a écrit l'acteur-producteur sur le réseau social. "Nous avons-là l'opportunité de véritablement changer les choses et nous sommes fiers d'y participer", ajoute Channing Tatum qui fait ici référence à son associé. 

ÉCŒUREMENT


Asia Argento, l'une des premières actrices à avoir accusé Harvey Weinstein de viol, a fait de nouvelles révélations à l'encontre de deux autres réalisateurs le week-end dernier. Depuis l'actrice italienne qui a percé à Hollywood se dit "écœurée" par les réactions hostiles de ses compatriotes à son égard. Et face aux insultes qu'elle essuie sur les réseaux sociaux, elle déclare au Figaro : "Je quitte à jamais l'Italie. Ici les femmes ne savent pas lutter ensemble"

DOUTES 


L'actrice Catherine Deneuve, interviewée par le Huffington Post ce mercredi 18 octobre, a émis des doutes quant à l'efficacité du hashtag #balancetonporc, qui découle directement du scandale Weinstein. 


"Le déferlement qu'il y a en ce moment avec #balancetonporc" est "ignoble pour les femmes qui n'ont que ça". "Je trouve ça terrible. Est-ce que c'est intéressant d'en parler comme ça ? Est-ce que ça soulage ? Est-ce que ça apporte quelque chose ? Est-ce que ça va régler le problème d'une certaine façon ?" a-t-elle notamment déclaré. 

DEPARDIEU


Gérard Depardieu était ce mercredi l’invité exceptionnel de la Bande Originale sur France Inter pour la promotion de sa tournée "Depardieu chante Barbara". Au cours de sa carrière, l'acteur français a croisé Harvey Weinstein, le producteur hollywoodien qui est aujourd'hui accusé d'agressions sexuelles, il le raconte à Nagui :


"Je connais bien le Weinstein en question, je lui ai tiré les cheveux un jour. Je produisais le film de Nick Casavetes Unhook the Stars (Décroche les étoiles, 1996) et nous avions une série de films à faire avec lui dont le She’s So Lovely (1997) avec Sean Penn et Robin Wright. C’était le dernier film écrit par John Casavetes. Nick voulait faire le film, mais c’était distribué par Miramax. Je m’aperçois qu’il nous avait fait un accord où il nous volait carrément." 


Et de poursuivre : "Il était chez Robert de Niro. Je vais voir Harvey dans son bureau. Il me dit : 'How are you doing ?'. Mais je ne comprends pas. Je n’aime pas l’anglais. Au moins avec le russe je me débrouille. Et là, j’étais tellement énervé que je suis passé derrière son bureau. Je lui ai dit : "Harvey, si tu fais quelque chose, tu vois mes deux doigts : ils te crèvent les yeux ! Tu touches une chose à ta parole donnée, je te crève les yeux et je te tue." 

RÉVÉLATIONS

L'actrice Mélanie Laurent, interviewée dans Elle, a révélé avoir été la victime d'un réalisateur français lorsqu'elle avait 20 ans. La star d'Inglorious Basterds, à qui on avait intimé de "faire attention" à Harvey Weinstein, se souvient de son agression et "de la peur primaire ressentie ce jour-là".

ROY PRICE QUITTE LUI AMAZON STUDIO


Roy Price, patron d'Amazon Studio, la branche de production de films du géant du commerce en ligne, a lui aussi démissionné, ce mardi, à la suite d'accusations de harcèlement sexuel. 

Urgent

HARVEY WEINSTEIN DEMISSIONNE


Le producteur d'Hollywood a quitté le conseil d'administration de la Weinstein Company, selon une source proche du dossier qui s'est confiée à l'AFP. Le tout-puissant producteur de cinéma devenu paria avait déjà été renvoyé le 8 octobre de la société qu'il co-présidait et dont il détenait 22% des parts. Mais il restait jusqu'à ce mardi membre du conseil d'administration.

BOB WEINSTEIN


Amanda Segel explique que le harcèlement a duré environ trois mois, durant le tournage de la série The Mist, qu'elle produit. L'avocat de la cinéaste aurait même dû en informer les dirigeants de The Weinstein Company, notamment le chef de d'exploitation David Glasser, que sa cliente quitterait le tournage si le Bob Weinstein ne la laissait pas tranquille.

ET SON FRERE ?


Un article de Variety révèle que la productrice Amanda Segel accuse également le frère de Harvey Weinstein, Bob Weinstein, de harcèlement sexuel. L'entourage du producteur a nié tout acte de cette nature. 

ELLE AUSSI 


L'actrice et star de la série Game of Thrones Lena Headey, qui incarne Cersei Lannister, a indiqué ce mardi sur Twitter avoir dû faire face, elle aussi, aux propositions indécentes de Harvey Weinstein. 


"A un moment il m'a demandé d'aller marcher dehors. Je l'ai accompagné et à un moment il m'a fait un commentaire et un geste indécents. Je lui ai juste ri au nez. J'étais vraiment choquée, je me souviens m'être dit 'c'est pas possible c'est une blague" et lui avoir dit quelque chose du genre : 'Enfin mec ! Ce serait comme embrasser mon père ! Allez, retournons avec les autres..." (...) Je n'ai jamais plus tourné dans un autre film Miramax.

JENNIFER LAWRENCE 


L'une des actrices américaines les plus en vue a raconté, lundi, le jour où elle a été contrainte de se déshabiller pour un casting : "Quand j’étais beau­coup plus jeune et débu­tante, les produc­teurs d’un film m’ont demandé de perdre plus de 6 kilos en deux semaines, a-t-elle confié. Une fille avant moi avait déjà été reca­lée car elle n’avait pas perdu assez de poids. Pendant ce temps, une produc­trice m’a fait faire une série de photos nues avec cinq autres femmes à côté de moi. Nous étions toutes côte à côte avec seule­ment des patchs pour couvrir notre inti­mité."

VERS LA FIN DES "GROS VIEUX HOMMES PREHISTORIQUES" 


C'est en tout cas ce qu'espère Catherine Zeta-Jones, qui souhaite que le scandale Weinstein marque "un tournant" dans la façon dont les femmes sont traitées, au-delà de  Hollywood, "dans tous les secteurs, institutions, écoles...".   "J'espère que ces gros vieux hommes préhistoriques qui pensent qu'ils peuvent s'en sortir tout en ayant ce genre de comportement font désormais partie d'une espèce disparue", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse au Mipcom, le marché international des contenus audiovisuel.

"J'AI COMMENCÉ À AVOIR VRAIMENT PEUR"


L'actrice américaine Lauren Holly raconte dans l'émission canadienne The Social sa rencontre avec Harvey Weinstein. Aujourd'hui âgée de 53 ans, la comédienne vue notamment dans NCIS explique avoir été agressée sexuellement par le producteur alors qu'elle était une comédienne installée à Hollywood. "Il m'a demandé de le rejoindre à son hôtel (...). Il est allé prendre une douche et est revenu sans son peignoir et là, tout a changé". Quand elle a refusé, tout a changé : "Il s'est mis en colère. J'ai commencé à avoir vraiment peur. Il m'a dit que je ferais un mauvais choix si je sortais de [cette chambre]... Je l'ai repoussé et je suis partie en courant."

PAS UN CAS UNIQUE


"Ne vous y trompez pas, c'est un monstre", a lancé le producteur Jeffrey Katzenberg, co-fondateur de Dreamworks, lors d'une conférence organisée par le Wall Street Journal à Laguna Beach, en Californie. "Le problème est qu'il y a une meute de loups. Il n'est pas le seul là-dedans. C'est ce que nous devons vraiment chercher à régler", a-t-il ajouté.

Kate Winslet n'a pas remercié Harvey Weinstein lors de son discours aux Oscars en 2009. Le film "The Reader", qui lui a valu la petite statuette, était pourtant produit par le magnat d'Hollywood. "Je me suis souviens qu'on m'a dit de le remercier. Et je me souviens m'être retournée et avoir "Non, non je ne le ferai pas". Et ça n'a rien avoir avec le fait de ne pas être reconnaissante. Si les gens se comportent mal, pourquoi est-ce que je le remercierai ?", a-t-elle déclaré au Los Angeles Times.

CONSÉQUENCES

Licencié, Harvey Weinstein fait pourtant toujours partie du conseil d'administration de The Weinstein Company. Il pourrait en être expulsé ce mardi lors d'une réunion à laquelle il compte participer depuis son centre de désintoxication dans l'Arizona, rapporte TMZ. Selon le site spécialisé dans l'actualité des célébrités, son avocat compte remettre en cause son licenciement qu'il juge infondé.

PAS AU COURANT

Le réalisateur Michel Hazanavicius réagit aux accusations contre Harvey Weinstein et le harcèlement sexuel dans le monde du cinéma

Oscarisé grâce à Weinstein, Michel Hazanavicius ("The Artist") dit "être passé à côté" du scandale

Oscarisé grâce à Weinstein, Michel Hazanavicius ("The Artist") dit "être passé à côté" du scandale

EXPULSION EN VUE


Lundi, le syndicat américain des producteurs (PGA), l'une des plus puissantes instances de Hollywood, a affirmé avoir engagé une procédure d'expulsion à l'encontre de Harvey Weinstein, l'un de ses membres éminents. Le vote a été "unanime", écrit l'institution dans un communiqué. Selon la "constitution" du PGA, le producteur américain pourra répondre aux allégations contre lui avant que le syndicat ne prenne "sa décision finale, le 6 novembre" prochain.


"Le harcèlement sexuel quel qu'il soit est totalement inacceptable. C'est un problème systémique et répandu qui demande une réaction immédiate à l'échelle entière de notre industrie", a fait savoir le syndicat. Le conseil d'administration du PGA, composé de 20 femmes et 18 hommes, a décidé de lancer un groupe de travail pour lutter contre le harcèlement sexuel afin, à terme, de proposer des solutions pour "éradiquer ce problème de notre secteur".

ÉLISA TOVATI


Dans le sillage de l'affaire Weinstein, les langues se délient aussi dans le cinéma français. Ainsi, Elisa Tovati, que l'on a notamment vu dans "La vérité si je mens", raconte au Parisien les castings qu'elle a vécus. Et dans lesquels on lui demandait de se "foutre à poil sous prétexte que c’est pour le rôle d’une fille un peu sulfureuse". Ou ce "comédien très connu" qui sur un tournage l'invite dans sa loge et lui dit "viens, je vais te faire un petit détartrage (en référence à une fellation)".

REACTION


L'actrice Marion Cotillard soutient entièrement les victimes de Harvey Weinstein qui ont pris la parole.

Affaire Weinstein : "J'ai été obligée d'esquiver des prédateurs", affirme Marion Cotillard

Affaire Weinstein :  "J'ai été obligée d'esquiver des prédateurs", affirme Marion Cotillard

UNE DE PLUS 


C'est au tour de l'actrice Eva Green de prendre la parole et d'accuser le producteur Harvey Weinstein d'avoir eu "un comportement inapproprié" en sa compagnie lors d'un rendez-vous professionnel. 

"En espérant que ça réveille les consciences" : Eva Green revient sur son témoignage contre Harvey Weinstein

"En espérant que ça réveille les consciences" : Eva Green revient sur son témoignage contre Harvey Weinstein

WOODY ALLEN  (LE RETOUR)


Le réalisateur, qui avait expliqué dimanche à la BBC être "attristé" par la situation de Harvey Weinstein, a précisé ses propos à Variety, ce lundi : "Quand j'ai dit que j'étais attristé pour Harvey Weinstein, je pensais qu'il était clair que que cela signifiait que c'était parce qu'il était un triste homme malade". 

Urgent

NÉGOCIATION


Après le scandale autour de leur cofondateur, les studios de production Weinstein pourraient bientôt être vendus. "L'entreprise est entrée dans une période de négociation avec Colony Capital sur une possible vente de tous ses actifs ou une partie importante de ses biens", écrit la maison de production dans un communiqué.

PORTRAIT

Derrière l'actrice accomplie se cache une "féministe badass et dénonciatrice", ce sont ses propres mots.

Scandale Harvey Weinstein : qui est Rose McGowan, personnage clé dans l'affaire ?

Scandale Harvey Weinstein : qui est Rose McGowan, personnage clé dans l'affaire ?

TÉMOIGNAGE

Mickaël Chemloul fut le chauffeur du producteur américain pendant 6 ans. "Elles sortaient de l’hôtel en pleurs, quelquefois les chaussures à la main. J’en ai vu, pendant toutes ces années, et je n’ai pas parlé. Je n’avais pas de preuves, je n’étais pas dans la chambre. Je savais juste qu’il était violent avec tout le monde" a raconté l'homme de 56 ans à L'OBS.

ROSE MCGOWAN

L'une des premières femmes à affirmer publiquement que Harvey Weinstein l'avait agressée sexuellement soutient sur Facebook que Lisa Bloom, l'ancienne avocate du producteur, aurait proposé 6 millions de dollars à l'actrice pour que celle-ci déclare qu'il "avait changé".

INFO LCI

En conséquence des accusations qui n'en finissent plus de pleuvoir, le nom du producteur américain, Harvey Weinstein, va être retiré des planches qui longent la plage de Deauville.

INFO LCI - Affaire Weinstein : la mairie de Deauville a effacé le nom du producteur de ses célèbres planches

INFO LCI - Affaire Weinstein : la mairie de Deauville a effacé le nom du producteur de ses célèbres planches

JJ ABRAMS

 "Je ne pense pas que l'on puisse dire assez à quel point son abus du pouvoir est répugnant, c'est un monstre, il y a d'autres monstres […] Et ce soir, il y a ceux qui combattent les monstres" a déclaré ce samedi le réalisateur de Star Wars lors d’un gala à Los Angeles, rapporte The Hollywood Reporter.

RÉACTION

Après l'annonce d'Emmanuel Macron visant à retirer sa légion d'honneur à Harvey Weinstein, Rose McGowan, une des premières à avoir dénoncé le comportement du producteur, a salué le geste du Président.

WOODY ALLEN

Enfin, pour conclure, le quadruple oscar du meilleur réalisateur s'inquiète : "Si chaque homme qui fait un clin d'oeil dans son bureau à une femme doit souvent appeler un avocat pour le défendre, ce n'est pas bon non plus." Un exemple étonnant, tant il semble très éloigné des harcèlements et agressions décrites par les victimes.

WOODY ALLEN

Après avoir donc mis sur le même plan dénonciatrices et accusé, le célèbre accusateur a poursuivi en évoquant "des choses horribles" mais aussi "des rumeurs fantaisistes", manière de relativiser l'ampleur du scandale.

WOODY ALLEN

Etait-il la personne idoine à interroger ? Le réalisateur Woody Allen, invité à donner son avis sur le scandale Weinstein alors qu'il est lui-même accusé de viol par sa fille adoptive Dylan Farrow lorsque cette dernière avait 7 ans, s'est dit "triste" pour "tous les gens impliqués dans le scandale", mais aussi "triste pour Harvey, de savoir que sa vie est dans un tel état".

Le scandale Weinstein n'en finit plus de grossir. Après avoir été accusé par nombre d'actrices et professionnelles du cinéma d'agressions sexuelles et de viols, le producteur hollywoodien est de plus en plus l'objet d'accusations toujours plus nombreuses. De grands noms du cinéma américain (Angelina Jolie, Rose McGowan, Ashley Judd...) ou français (Judith Godrèche, Léa Seydoux, Emma de Caunes, Julie Delpy) ont témoigné des pressions que le producteur leur a fait subir pour obtenir ou essayer d'obtenir des faveurs sexuelles. 


Dans le même temps, c'est aussi le silence assourdissant observé durant toutes ces années qui pose question, alors que le cénacle hollywoodien, et des noms pour le moins ronflants (Ben Affleck, Matt Damon...), sont accusés d'avoir couvert les agissements du magnat. Le réalisateur Quentin Tarentino a ainsi confessé qu'il était au courant. 

Suivez avec nous les dernières révélations de ce scandale sexuel.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Plus d'articles

Sur le même sujet