GRANDS REPORTAGES - Avec Kendji, M.Pokora, Christophe Maé... découvrez les coulisses du spectacle des Enfoirés

DirectLCI
SOLIDARITÉ- Les caméras de l'émission "Grands Reportages" ont pu accéder aux coulisses du Zénith de Toulouse afin d'immortaliser les répétitions et préparatifs du concert des Enfoirés, le plus regardé de l'année. Embarquez pour un show exceptionnel.

Vous étiez plus de 10 millions devant votre petit écran le 3 mars dernier. Chaque année, le spectacle des Enfoirés diffusé par TF1 est le divertissement le plus regardé de l'année à la télévision française. Un concert à but caritatif pour l'association fondée par Coluche en 1985, mais aussi un événement devenu un spectacle hors-norme. A chaque édition, la troupe accueille de nouveaux membres, élabore un scénario, une scénographie originale et remet à son goût les chansons cultes ou du moment. Et pour préparer ce spectacle gigantesque, les artistes n'ont que quelques jours pour répéter et assurer le jour J. Dans les coulisses, les rires côtoient le stress. 


En tout, 250 bénévoles originaires du Gard ont préparé la série de concerts qui s'est déroulée au Zénith de Toulouse. Une chorale locale a été appelée pour accompagner les Enfoirés sur le titre "Il est où le bonheur", de Christophe Maé. En plateau, les dernières répétitions sont cruciales pour ces choristes qui officient depuis une quinzaine d'années. Derrière le rideau, les chorégraphes s'affairent pour peaufiner l'autre volet artistique du spectacle, à savoir la danse. Le plus difficile ? Apprendre les chorégraphies à ceux qui sont novices en la matière.  "Rien n’est figé dans le marbre, on prend connaissance du ressenti des artistes, explique un chorégraphe. Chaque jour on essaye d’aller un petit peu plus loin dans nos idées."

La première de Kendji et Amir

Dans les loges, les Enfoirés découvrent les tenues qu'ils porteront sur la scène du Zénith. La révolution française, "La croisière s'amuse" ou encore les princesses Disney, tout est fait pour transporter le public d'un monde à un autre. Cette année, la troupe a accueilli deux nouveaux membres, les chanteurs Kendji Girac et Amir. Ce dernier a passé l'épreuve du bizutage avec anxiété. Pour sa scène avec le rugbyman Sébastien Chabal, l'interprète de "J'ai cherché" a réalisé un sketch... en tutu rose. "J’étais beaucoup moins embêté de me montrer en tutu que de faire la comédie, c’est dur pour moi !, a-t-il confié aux caméras de TF1. Ma frustration était surtout de savoir si j’allais assurer dans le sketch."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Grands Reportages

Plus d'articles

Sur le même sujet