Jamie Oliver assure ne pas être un ''Nazi du sucre''

Jamie Oliver assure ne pas être un ''Nazi du sucre''

5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR - Le plus célèbre des chefs britanniques, en croisade contre la malbouffe, a expliqué qu'il autorisait ses quatre enfants à manger quelques bonbons le week-end.

Chez les Oliver, pas question de s'enfiler des Chamallows devant la télé. Depuis plusieurs années, Jamie Oliver s'est lancé dans une croisade contre la malbouffe. Dans sa ligne de mire : le sucre. Le plus célèbre des chefs britanniques milite, en effet, pour la mise en place outre-Manche d'une taxe spéciale sur les produits sucrés et pour réduire l'apport en sucre dans les aliments pour enfant. En septembre dernier, il a également présenté sur Channel 4 une émission baptisée ''Sugar Rush'' au cours de laquelle il a expliqué les dangers pour notre santé d'une consommation excessive de sucre.

Haro sur les sodas

Jamie Oliver vient cependant de confier au Sunday Times qu'il autorisait chaque week-end ses enfants à manger des bonbons. Mais pas question d'une orgie de Haribo pour autant. Les quatre petits Oliver – Poppy Honey, 13 ans, Daisy Boo, 12 ans, Petal Blossom, 6 ans, et Buddy Bear, 5 ans – n'ont, en effet, droit chacun qu'à une pièce de 50 pence, soit 70 centimes d'euro, pour s'acheter des bonbecs. Autant dire peanuts. ''Les enfants ont un petit sac, vous ne pouvez pas avoir beaucoup de sucreries pour 50 pence'', a confirmé Jamie Oliver tout en expliquant ''Je ne veux pas être un Nazi par rapport à ça.''

Si le week-end, c'est la fête, le reste de la semaine aucune sucrerie ni boisson sucrée n'a le droit de franchir les portes de sa maison. A la place des sodas, les enfants ont le droit de glisser dans leur verre d'eau un morceau de fruit. Youpi.

A LIRE AUSSI >> Jamie Oliver livre ses 14 aliments pour vivre jusqu’à 100 ans

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques