Jeanne Mas prend la défense des cafards, des moustiques et des loups

Jeanne Mas prend la défense des cafards, des moustiques et des loups

C'EST SON COMBAT - L'interprète de ''En rouge et noir'' et de ''Toute première fois'', qui vit désormais aux Etats-Unis, est une militante active de la Fondation Brigitte Bardot.

La toute première fois, c'était il y a 23 ans. Comme Jeanne Mas l'a expliqué dans une interview accordée à Paris Match, il y a bien longtemps qu'elle a fait une croix sur la viande et le poisson. ''Je me suis beau­coup docu­men­tée sur le végé­ta­risme, je me suis posée des ques­tions au moment de ma première gros­ses­se. Mais je n’ai pas flan­ché et mes enfants sont en pleine forme, ils n’ont jamais été malades'', a ainsi raconté à l'hebdomadaire l'inoubliable interprète des tubes des années 1980 ''Toute première fois'' et ''En rouge et noir''.

En plus d'avoir banni de son frigo les œufs, le fromage et le miel, la chanteuse, qui vit désormais aux Etats-Unis, a décidé de ne porter que des vêtements et chaussures sans cuir. Une idéologie qui va jusqu'à respecter toute forme de vie, même la plus ragoûtante qui soit. ''La souf­france animale m’in­ter­pelle depuis que je suis enfant'', a expliqué Jeanne Mas pour qui ''on n’a pas le droit de s’ap­pro­prier la vie, qu’il s’agisse de celle d’un homme ou d’un scara­bée''. Elle a donc expliqué que les moustiques avaient droit de cité chez elle à l'instar des autres insectes.

Jeanne Mas et le loup, une grande histoire d'amour

Pour illustration, elle a dévoilé cette anecdote à Paris Match : ''Je me souviens d’une nuit passée dans mon premier appar­te­ment à New York. Je venais d’em­mé­na­ger, j’avais posé mon mate­las à même le sol. Un cafard m’a grimpé sur le bras dans mon sommeil. J’ai hurlé et j’ai vu qu’il était encore plus effrayé que moi. J’ai appris que la menthe poivrée repous­sait ces petites bêtes, alors j’en ai acheté et diffusé dans tout l’ap­par­te­ment. Je n’ai pas revu les cafards autour de moi : ils s’étaient retran­chés sous le frigi­daire. Nous vivions ainsi en entente cordiale chacun de notre côté !''.

Véritable militante, l'artiste, aujourd'hui âgée de 57 ans, s'est engagée au sein de la Fondation Brigitte Bardot pour la protection des loups. ''A chaque fois que l’on tue un loup, j’ai l’im­pres­sion que c’est une partie de moi que l’on arrache'', a-t-elle déclaré en précisant que l'animal avait ''toujours été présent dans ma tête et dans mon cœur d’une manière inexplicable''. A chacun ses obsessions.

A LIRE AUSSI >> Brigitte Bardot : les pratiques de l’abattoir d’Alès rappellent "les camps nazis"
 

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques