Photos nues volées : Tiger Woods, Kirsten Stewart ou encore Stella Maxwell victimes d'un hacker

Photos nues volées : Tiger Woods, Kirsten Stewart ou encore Stella Maxwell victimes d'un hacker

FAPPENING 3 - Le téléphone portable de Lindsay Vonn, skieuse et ancienne compagne de Tiger Woods, a été hacké, annonce le site américain TMZ. Des photos très privées de la championne de ski qui s'y trouvaient ont ensuite été publiées sur Internet. Aujourd'hui, elle réclame justice. Elle n'est pas la seule à faire les frais de ce nouveau scandale.

Après le premier Fappening mondial survenu en 2014, des hackers ont récidivé : comme il y a deux ans, des clichés intimes de stars ont été publiées sur Internet. Parmi les victimes : les actrice Kristen Stewart (Twilight) et Katharine McPhee (Scorpion), la skieuse Lindsay Vonn, le golfeur Tiger Woods ou encore la modèle des VIctoria's Secret Stella Maxwell, indique TMZ.


Sur Internet, des clichés privés du couple que formaient Tiger Woods et la championne de ski Lindsay Vonn datant de la période de leur relation (2013-201 ) ont notamment fait surface. Si tout portait à croire que ces clichés avaient été volés dans le portable du champion de golf, il n'en est rien : c'est bel et bien celui de Lindsay Vonn qui a été piraté, l'ex-couple réclamant aujourd'hui justice. 

Dans un communiqué adressé a People, Lindsay Vonn a réagi : "C'est une invasion scandaleuse et méprisable de la vie privée pour quiconque de voler et publier illégalement des photos intimes". "Lindsey Vonn prendra toutes les mesures juridiques nécessaires et appropriées pour protéger et faire respecter ses droits et ses intérêts. Elle estime que les personnes responsables du piratage de leurs photos privées ainsi que les sites Web qui encouragent cette conduite détestable devraient être poursuivis dans toute la mesure prévue par la loi", indique le communiqué. 


Pour obtenir réparation, Tiger Woods a embauché l'un des avocats les plus en vue d'Hollywood : Michael Holtz membre du cabinet de Marty Singer. Ce dernier a d'ores et déjà sommé le site Internet de retirer les clichés sous peine de poursuites. Les avocats de Katharine McPhee ont également adressé une mise en demeure similaire. 

Une pratique très répandue

En mars dernier, des stars avaient saisi la justice après avoir été victimes de pareils faits. En tête :  les comédiennes Emma Watson, Misha Barton ou encore Amanda Seyfried. Toutes dénoncent une forme d'agression dont sont victimes de plus en plus de femmes. 


Un mois plus tôt, un habitant de Chicago (nord des Etats-Unis) âgé de 29 ans avait été condamné à 9 mois de prison pour avoir piraté les comptes numériques de célébrités, dont Jennifer Lawrence, sur le système de stockage en ligne Apple iCloud. 


Des dizaines d'images dénudées de stars, y compris Rihanna, Kate Upton et Kirsten Dunst, avaient alors été postées en ligne en 2014. Le piratage de photos personnelles ou la vengeance pornographique sont une forme d'agression sexuelle de plus en plus répandue qui touche aussi nombre de femmes anonymes dans un cadre juridique parfois encore flou.

Plus d'articles

Sur le même sujet