VIDÉO - Japon, Pays-Bas, Royaume-Uni... Quand les princes et princesses épousent des roturiers

VIS MA VIE DE PRINCE(SSE) – La princesse Mako, petite-fille de l'empereur du Japon, a annoncé dimanche ses noces prochaines avec un jeune avocat. Un mariage qui l'exclura de fait de la famille impériale. Avant elle, le prince Johan Friso avait renoncé au trône des Pays-Bas par amour. Autrefois interdites, les unions avec des personnes non issues de la royauté sont aujourd'hui légion chez les héritiers des différents trônes encore en place dans le monde.

L'amour avec un grand A. Au détriment d'un avenir royal. C'est ce qu'a choisi la princesse Mako. La petite-fille de l'empereur du Japon a fait part, dimanche, de ses fiançailles avec un roturier rencontré à l'université. Kei Komuro travaille dans un cabinet d'avocats, a 25 ans comme elle et l'a demandé en mariage il y a déjà plus de trois ans. "Tout en travaillant de mon mieux pour aider l'empereur et remplir mes devoirs de membre de la famille impériale, j'ai veillé à ma propre vie", a-t-elle déclaré au cours d'une conférence de presse, aux côtés de son fiancé. "Vraiment heureuse", la jeune femme a souligné "être consciente depuis l'enfance de devoir quitter tout statut royal dès le mariage".

Car au Japon, une loi controversée qui ne s'applique qu'aux femmes exclut de fait celles qui épousent des roturiers. Une fois son mariage célébré, Mako perdra donc son titre de princesse alors que son grand-père l'empereur Akihito et ses deux fils ont tous épousé des roturières. En Europe également, les mariages avec des personnes dont le sang n'est pas bleu sont aujourd'hui devenus la norme. Ce qui évite aussi, en toute logique, d'en venir à épouser ses cousins germains ou très éloignés comme c'était le cas il y a encore quelques années. Elizabeth II et le prince Philip, Juan Carlos d'Espagne et Sophie de Grèce n'en sont que quelques exemples.

Grand chelem dans la famille royale suédoise

L'oncle de la reine d'Angleterre a abdiqué par amour pour une divorcée en 1936. Le prince Friso des Pays-Bas, mort des suites d'un accident de ski en 2013, a lui renoncé à ses droits au trône en épousant sa Mabel sans l'autorisation des Etats généraux, le parlement néerlandais, en 2004. Deux ans plus tôt, son frère avait pourtant dit "oui" à l'Argentine Maxima Zorreguieta. 

En Suède, les trois enfants du roi Carl XVI Gustav ont fait comme leur père en épousant des roturiers. La princesse héritière Victoria coule des jours heureux avec son ancien professeur de gymnastique Daniel Westling, Madeleine s'est unie avec un financier américano-britannique Chris O'Neill (qui a refusé le statut de prince) et Carl Philip s'est marié avec Sofia Hellqvist, une ancienne star de téléréalité à la vie rock'n'roll. Felipe VI, en Espagne, a fait de la journaliste Letizia Ortiz sa reine. Le Prince William est désormais l'heureux mari de la très populaire (même plus que lui) Kate Middleton. Et il se murmure que le prince Harry, en Angleterre, pourrait bientôt passer la bague au doigt à l'actrice américaine Meghan Markle. De quoi dynamiser l'image vieillotte des monarchies du Vieux continent.

Plus d'articles

Sur le même sujet