VIDÉO - "Playboy", libération sexuelle, "bunnies"... La vie tumultueuse de Hugh Hefner, mort à 91 ans, en 5 histoires

DirectLCI
PORTRAIT - Hugh Hefner, fondateur en 1953 du mensuel fripon américain Playboy, est mort chez lui ce mercredi à son domicile de Beverly Hills, la fameuse "Playboy Mansion" passée à la postérité pour ses fêtes symbolisant les excès d'Hollywood avec son mélange de stars et d'hôtesses dévêtues. Retour sur la vie d'un Gatsby "forever young".

Même Donald Trump l'idolâtrait... Hugh Hefner est décédé à l'âge de 91 ans ce mercredi. A l'instar de sa vie, son magazine "Playboy" fait partie des mythes populaires du monde occidental de la seconde moitié du XXe siècle.


Il y a quelques années encore, l'homme arborait une forme olympique, continuant tel un ado inépuisable à sortir en discothèque. Au quotidien, il vivait flanqué de ses playmates et de ses "bunnies", ces filles affublées d'une petite queue en fourrure et de deux oreilles de lapin symbolisant le magazine dont il était le fier fondateur. 

"Hédonisme", tel était le mot d'ordre de Hugh Hefner, dont la vie fut rythmée d'excès et de fêtes dans son manoir sis dans un quartier ultrachic de Los Angeles (au 10236, Charing Cross Road, Holmby Hills, exactement). 


De la création d'un magazine pas comme les autres à son énième mariage à l'âge de 84 ans, voici cinq histoires à connaître de ce Gatbsy fidèle depuis la nuit des temps à son pyjama de soie sous une veste d'intérieur rouge en cachemire.

1. Il a pourfendu l'hypocrisie et défendu la liberté de pensée

Tout au long de sa carrière, Hugh Hefner a défendu les valeurs liées à la liberté de pensée, à la tolérance : les droits civiques aux États-Unis au cours des années 1960 et 1970, les droits de l'Homme, le droit à l'avortement, le droit au divorce, les droits des pères... 

Avant "Playboy", personne n'avait de vie sexuelle. Nous l'avons inventée.Hugh Hefner

Preuve de sa liberté extravagante et sans borne, il encourageait ses employés "à donner libre cours à leurs pulsions sexuelles" pendant leurs horaires de travail et leur distribuait même de la déxédrine (dextroamphétamine), alors commercialisée en pharmacie. Une autre époque, oui...

2. Non, son "Playboy" n'est pas qu'un "magazine de cul"

Retraité depuis longtemps, Hugh Hefner continuait néanmoins depuis des années à participer aux décisions au sein de la rédaction, choisissant par exemple les couvertures et les Playmates du mois. Mais, depuis le milieu des années 80 et après son attaque cardiaque, il ne souhaitait plus qu'une chose : vivre dans son manoir entouré de mannequins en soutien-gorge et bas résille évoquant les créatures sur papier glacé dépliées dans les pages centrales de son magazine. Un magazine qui, d'ailleurs, était décliné en 18 éditions dans le monde ­(dont une française) et vendu à 7 millions d'exemplaires dans les années 70.

Faut-il pour autant résumer son "Playboy" à un "vulgaire magazine de cul" avec ses filles dénudées en poster central ? Balayons cette idée reçue. Entre deux photos de playmates, il était possible de découvrir des pans entiers de (sous)culture américaine, de lire des grands entretiens formidables - ceux de Fidel Castro, de Richard Nixon, de John Updike et de Martin Luther King - ou encore de savourer des articles signés Nabokov, Kerouac ou Steinbeck. Non, ce n'était pas rien, "Playboy". Récemment, Juliette Binoche, qui avait posé en couverture et accordé à cette occasion un long entretien, a avoué qu'il s'agissait d'une de ses meilleures interviews. 

3. Il se révélait la meilleure pub pour Viagra

Hugh Hefner ne s'en cachait pas, il entretenait depuis plusieurs années sa vie intime à coup de Viagra et n'hésitait pas à en faire la promotion.  Pendant les célébrations du cinquantième anniversaire du magazine, en 2003, il résumait l'affaire par une plaisanterie : "Veni, Vidi, Viagri."

4. Il s'est marié pour la première fois en 1949 et s'est remarié en... 2012

Hugh Hefner s'est marié une première fois en 1949 avec Mildred Williams. De cette union sont nés deux enfants : Christie et David. Après dix ans de mariage, le couple a divorcé. Par la suite, Hugh a connu a de nombreuses aventures avec ses playmates jusqu’à épouser Kimberley Conrad en 1989. Ensemble, ils ont eu deux enfants, Marston et Cooper. En 1999, ils se séparent.

"Mon père a vécu une vie exceptionnelle, en tant que pionnier des médias et de la culture et comme porte-parole de certains des mouvements culturels et sociaux les plus significatifs de notre époque, en se faisant notamment le défenseur de la liberté d'expression, de la liberté sexuelle et des droits civiques"Cooper Hefner, fils de Hugh Hefner, directeur artistique de Playboy Enterprise's, la maison mère du groupe Playboy.

Décembre 2010, Hugh Hefner se fiance avec la playmate Crystal Harris, seulement 24 ans. Avec un sourire de gagnante du Loto, la bimbo avait du coup déclaré cette phrase géniale : "C’est le Noël le plus inoubliable de ma vie."Elle le quitte cependant quelques jours avant la cérémonie de mariage. 

Deux ans plus tard exactement, en décembre 2012, Hugh Hefner annonce à l'âge de 86 ans son nouveau mariage avec la même playmate, finalement revenue. 

5. Hugh Hefner sera enterré aux côtés de Marilyn Monroe

Génie marketing jusqu'au bout, Hugh Hefner avait bien préparé sa légende post-mortem, achetant en 2009 le caveau juste à côté de celui de Marilyn Monroe, au cimetière Westwood Memorial Park de Los Angeles. 


Une manière de rendre hommage au premier numéro de "Playboy", publié en novembre 1953,avec un portrait de Marilyn en couverture. Un premier journal sans numérotation car Hefner doutait qu'il en sorte un second... 

En vidéo

Marilyn icone pop art

Dans la mort, Hefner rejoindra ainsi le plus grand mythe sexuel du XXe siècle.

Plus d'articles

Sur le même sujet