VIDÉO - Pascal Olmeta tue un éléphant et se fait insulter sur Twitter

CHOC – Pascal Olmeta apparaît dans une vidéo tournée au Zimbabwe au cours d’une partie de chasse pendant laquelle l’ancien gardien de but de l’OM abat un éléphant, un geste qui a soulevé une vague d’indignation sur Twitter.

Après Luc Alphand traqueur d’ours, voilà Pascal Olmeta chasseur d’éléphant. L’ancien gardien de but de l’OM apparaît dans une vidéo tournée en mai 2012. Sur ces images, Pascal Olmeta se trouve à bord d’un véhicule tout terrain qui suit une piste avant de traverser un fleuve. Des éléphants mangent paisiblement des feuilles d’arbre, se recouvrent le dos de poussière. Caché derrière des broussailles, le sportif observe un pachyderme statique avant de tirer sur lui. "Tire dans la tête", conseille ensuite le guide à Pascal Olmeta alors que l'animal pousse des cris de détresse. Après l’avoir achevé, le chasseur exulte puis pose tout sourire devant le cadavre de l'éléphant. 

C’est la Fondation Brigitte Bardot qui a repéré cette vidéo mise en ligne par Christophe Morio, organisateur de cette partie de chasse qui exerce depuis 20 ans en Afrique, selon son site Internet. "Quand Pascal Olmeta vole à Luc Alphand sa médaille d’or de la lâcheté et de la cruauté… Scandaleux et affligeant !",  a réagi sur Twitter l’association de protection des animaux. Sur le réseau social, l’ancien candidat de "La Ferme célébrités" s’est fait copieusement insulté par de nombreux internautes indignés alors que la semaine dernière c’est Luc Alphand qui avait suscité la colère des twittos après une expédition en Russie au cours de laquelle il avait tué un ours. 

Passionné de chasse, Pascal Olmeta avait accordé une interview en 2013 au site Nos chasses. Le sportif âgé de 55 ans avait alors déclaré : "Un chasseur est un contemplatif qui vit le moment présent et qui sait en profiter sans obligatoirement penser au tableau. C’est un sage, il prend ce que la nature lui offre ! (…)Pour moi, mieux vaut une soirée entre chasseurs qu’avec des prostituées : c’est moins cher et tu t’amuses plus".

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques