VIDÉO - Réchauffement climatique : Brad Pitt devient présentateur météo pour se payer Donald Trump

La présidence Donald Trump

Voir
TALK-SHOW - Brad Pitt, nouveau Monsieur météo de la télé américaine ? On aurait pu le croire si on se trouvait mercredi 7 juin devant la chaîne Comedy Central. En fait, l'acteur américain, ex-mari d'Angelina Jolie, a fait une apparition surprise de quelques minutes dans l'émission de l'humoriste australien Jim Jefferies pour annoncer le temps qu'il fera dans l'ère post-Trump et il ne sera pas très beau.

Comment dénoncer la décision de Donald Trump de se retirer des accords de Paris sur le climat sans avoir l'air d'en faire des tonnes ? Brad Pitt a peut-être bien trouvé la parade. En guise de grandes déclarations, l'acteur américain a dégainé son arme fatale : l'humour, en se transformant en présentateur météo le temps d'une émission, le fameux "Jim Jefferies Show", diffusé mercredi 7 juin sur la chaîne américaine Comedy Central.  Et le secret avait été bien gardé. En forme de teasing, le présentateur avait juste tweeté : "pour avoir un aperçu de l'impact sur le climat, rencontrez le présentateur météo du The Jim Jefferies Show". 

"Il n'y a pas de futur"

Et c'est en Monsieur météo très seventies que Brad Pitt a fait son apparition à l'écran, vétu d'un costume couleur caca d'oie et d'une large cravate marron à motifs. Une intervention qui se voulait rigolote mais pas que... L'acteur, très impliqué dans la cause écologique, avait un message à faire passer à son président. Se projetant dans un futur bien sombre pour la planète, Brad Pitt s'est mis à balayer du bout des doigts une carte du monde toute rouge où le soleil brille à foison, pointant plus précisément l'Afrique et l'Amérique : "Donc les choses vont commencer à se réchauffer dans cette zone ci... et aussi dans cette zone-là", a-t-il lancé. Et lorsque Jim Jefferies lui demanda des prévisions à plus long terme, la réponse fut sans appel : "Il n'y a pas de futur", a répondu l'acteur.

En vidéo

Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat

Le sketch de Brad Pitt, fait écho ces derniers jours aux nombreuses réactions courroucées d'autres célébrités américaines après le retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat. Léonardo DiCaprio - très engagé dans la protection de l'environnement -, qui avait donné la réplique à Brad Pitt dans le court-métrage de Martin Scorsese "The Audition", avait réagi sur son compte Twitter, au moment de l'annonce de Donald Trump, en écrivant: "Aujourd’hui notre planète a souffert, il est plus qu’urgent de faire quelque chose pour sauver les accords de Paris". 

Même chose pour Arnold Schwarzenegger mais sur un ton beaucoup plus offensif. L'acteur américain avait publié la semaine dernière une vidéo dans laquelle il s’adressait directement au président des États-Unis : "On se souvient des grands dirigeants. Ceux qui ne font pas marche arrière vers le passé, mais ceux qui foncent vers l'avenir", avait-il asséné.

De son côté, Katy Perry avait "demandé humblement" à Donald Trump de "penser à ses enfants , aux enfants de ses enfants et à tous les autres enfants de la planète qui devront vivre avec les conséquences de sa décision". 

Brad Pitt ne porte pas Donald Trump dans son coeur !

Ce n'est pas la première fois que Brad Pitt s'en prend ouvertement à Donald Trump. En septembre dernier, avant les élections américaines, il avait déclaré au New York Times : "Je n'aurais jamais pensé que le Brexit puisse passer. C'est la même chose pour Donald Trump. J'ai trop de mal à l'imaginer aux commandes du pays. (...) Étant originaire d'Oklahoma, dans le sud du Missouri, qui penche majoritairement vers Trump, j'essaie de le comprendre."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques