VIDÉO - Rihanna, Céline Dion, Ariana Grande, Mariah Carey... les stars rendent hommage aux victimes de la fusillade de Las Vegas

TRIBUTE - De Mariah Carey à Ariana Grande en passant par Céline Dion, les stars, bouleversées, sont nombreuses à réagir depuis lundi et à témoigner leur compassion à l'égard des victimes de la fusillade de Las Vegas, la plus meurtrière dans l’histoire américaine.

Les stars ont été nombreuses à réagir ce lundi et ce mardi à la fusillade de Las Vegas, la plus meurtrière dans l’histoire américaine. Les Américains cherchent encore à comprendre pourquoi un mystérieux retraité, équipé de multiples fusils d'assaut, a mitraillé les milliers de spectateurs d'un concert en plein air dimanche soir.


En réaction, face à cette incompréhension, les stars, bouleversées, ont tenu à manifester leur émotion sur les réseaux sociaux. 

"Je n’arrive pas à croire ce qui est en train de se passer à Las Vegas. Où va notre monde ?" a par exemple écrit Paris Hilton sur Twitter

Le chanteur de country Jake Owen, présent au festival au moment des tirs, s'est aussi exprimé : "Priez pour nous tous à Las Vegas, j'ai assisté à l'événement le plus inimaginable ce soir". 

Jason Aldean, le chanteur de country sur scène au moment de la tuerie, est revenu sur cette soirée "au-delà de l'horreur". 

Céline Dion, qui se produit régulièrement au Caesars Palace à Las Vegas pour son show "Céline", adresse ses prières à "toutes les victimes innocentes et à leurs familles". 

Autre star de Las Vegas, ayant donné comme Céline Dion des shows au Caesars Palace à Las Vegas, Mariah Carey n'a pas caché son effroi : "Mes pensées vont aux victimes et aux familles. Je prie pour que tout le monde soit en sécurité".

Adam Levine, leader du groupe Maroon 5, ne cache pas sa tristesse et sa souffrance, compatissant avec les victimes ("Ce qui reste de mon coeur brisé vous appartient")

Le bilan de la tuerie s'est encore alourdi en fin de journée lundi, passant à 59 morts et 527 blessés, établissant un sinistre record. Outre ceux touchés par balles ou par éclats de balles, beaucoup se sont blessés dans leur fuite. Le bilan dépasse celui de la boîte gay d'Orlando en juin 2016, quand 49 personnes avaient péri sous les balles d'un homme ayant déclaré son allégeance à Daech.

Le président Donald Trump, lors d'une déclaration au ton grave à la Maison Blanche lundi matin, n'a évoqué ni la question des armes à feu ni celle du terrorisme.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fusillade à Las Vegas

Plus d'articles

Sur le même sujet