VSD évoque des "retouches de courtoisie" au sujet de la une polémique sur Valérie Trierweiler

VSD évoque des "retouches de courtoisie" au sujet de la une polémique sur Valérie Trierweiler

PHOTOSHOP - Fin février, l'ex-première Dame apparaissait blonde et métamorphosée en une de VSD. Le magazine s'explique sur les retouches effectuées.

Le magazine VSD s'est expliqué après la une incompréhensible qui affichait une Valérie Trierweiler métamorphosée fin février. Retouchée une première fois en une du journal japonais Richesse en septembre dernier, l'ex-compagne de François Hollande a suscité l'emballement des médias et réseaux sociaux. 

Jeudi 3 mars, le rédacteur en chef de VSD, Marc Dolisi, a donné une explication  : "La couverture de notre précédent numéro a déclenché une inintéressante polémique. Avions-nous maquillé Valérie Trierweiler à grand renfort de Photoshop au point de la rendre méconnaissable ? Sacré débat qui en dit long sur la capacité des réseaux sociaux à amplifier les frustrations et l'acrimonie du plus grand nombre puisqu'il lui est donné le loisir de les exprimer en toute ignorance." C'est le principe (et le risque) des réseaux sociaux, oui, effectivement.

Une polémique sexiste ?

"Dans notre métier, ajoute-t-il, il existe ce que l'on appelle des retouches de courtoisie, dont les modifications ne changent en rien la physionomie ni le détail d'un visage. Aucune couverture ne part sans une légère modification." Marc Dolisi déplore enfin que ce type de polémique cible une fois encore une femme. "Aucune parité dans ce domaine : les hommes n'en prennent jamais plein la gueule."

Il regrette que le voisin de Valérie Trierweiler sur la photo, Julien Lauprêtre, président du Secours Populaire, n'ait pas suscité le même intérêt, ou que les réseaux sociaux ne se tournent pas vers des sujets tels que la jungle de Calais ou l'agonie d'Alep.

La une à l'origine de ce battage médiatique : 


A LIRE AUSSI >>  Le pire des ratés de Photoshop
 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques