Agression à coups de casque par un député LREM : le PS Boris Faure est sorti de l'hôpital

Agression à coups de casque par un député LREM : le PS Boris Faure est sorti de l'hôpital

FAIT DIVERS POLITIQUE - Le cadre PS Boris Faure est finalement sorti de l'hôpital où il avait été admis après de nouvelles "complications" consécutives à son agression par le député LREM M'jid El Guerrab. De son côté, M'jid El Guerrab, qui a gardé son siège de député, devient membre de la commission de Défense de l'Assemblée.

Il était sorti de l'hôpital la semaine dernière avec un arrêt de travail de deux mois, après la violente agression dont il avait été victime fin août à Paris de la part du député M'jid El Guerrab. Mais l'état du responsable socialiste Boris Faure s'est de nouveau dégradé et il a dû être "réhospitalisé" jeudi 7 septembre à Bruxelles avant que, finalement, il puisse sortir vendredi soir.


Une nouvelle opération, envisagée jeudi, n'a finalement pas été décidée:  "les résultats de l'IRM sont rassurants. L'hypothèse d'une méningite ou d'un  nouvel hématome est écartée", a expliqué Me Patrick Klugman. Plus tôt dans la journée, Me Klugman avait indiqué que Boris Faure avait dû  être de nouveau hospitalisé "suite à des complications, il était en très  mauvais état. Hier soir, le diagnostic était qu'il fallait le réopérer",  avait-il dit, tout en précisant que "s'il se stabilis(ait), il n'y aura(it) pas  de nouvelle opération".


La nouvelle de son hospitalisation avait été relayée sur Twitter par le président du groupe Nouvelle Gauche (ex groupe PS) à l'Assemblée, Olivier Faure (qui n'a pas de lien de parenté avec Boris Faure).

Pour l'avocat, ces complications sont "la suite des coups qu'il a reçus". Frappé à la tête à coups de casque le 30 août par M'jid El Guerrab, Boris Faure avait dû être opéré en urgence, a rappelé son avocat, précisant qu'il n'avait pas de problèmes de santé notables auparavant. M’jid El Guerrab a contesté être à l’origine de l’altercation, évoquant notamment des insultes de la part de Boris Faure. Placé en garde à vue, il avait été mis en examen le 2 septembre pour "violences volontaires avec arme". Il a ensuite démissionné de LREM mais a choisi de rester député de la 9e circonscription des Français établis hors de France (Maghreb, Afrique de l’Ouest).

En vidéo

Agression de Boris Faure (PS) : le député M'Jid El Guerrab (LREM) mis en examen

El Guerrab devient membre de la commission de Défense de l'Assemblée

En démissionnant de La République en Marche (LREM), M'jid El Guerrab avait automatiquement cessé d'être membre de la commission des Finances, conformément au règlement de l'Assemblée nationale. Mais il ne se retrouve pas sans rien. Le député des Français de l'étranger vient d'être nommé à la commission de Défense de l'Assemblée nationale, selon le Journal officiel daté de ce vendredi. 


Invité à démissionner de son mandat de député par plusieurs ténors de la majorité - Gérard Collomb et Christophe Castaner entre autres - M'jid El Guerrab est désormais "face à sa conscience" et "ses électeurs", comme l'a affirmé Richard Ferrand, le patron des députés LREM.

Plus d'articles

Sur le même sujet