Après son père, Marine Le Pen visée par une enquête sur son patrimoine

Après son père, Marine Le Pen visée par une enquête sur son patrimoine

TRANSPARENCE - Marine Le Pen un peu plus dans le viseur de la justice. La patronne du FN fait, depuis ce jeudi, l'objet d'une enquête du parquet financier pour ses déclarations de patrimoine, sensiblement sous-évaluées.

Les rendez-vous judiciaires se multiplient pour Marine Le Pen. Entendue en qualité de témoin assistée la semaine passée dans le cadre du financement du Front national (le parti est lui-même mis en examen dans cette affaire), la conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais Picardie fait désormais l'objet d'une enquête du parquet financier. C'est l'institution judiciaire qui l'a annoncé jeudi 7 janvier.

"Fraude fiscale aggravée"

En cause ? La sous-évaluation que la présidente du FN aurait faite du patrimoine qu'elle partage avec son père, selon le calcul fait par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, dévoilé le 21 décembre dernier. La requête que Marine Le Pen avait aussitôt déposé devant le Conseil d'Etat ayant été rejetée, le parquet financier, saisi initialement, a donc ouvert une enquête préliminaire, où seront versés les éléments de la Haute autorité.

Pour cette sous-évaluation de "quelques centaines de milliers d'euro"s, la présidente du Front national risque jusqu'à 45.000 euros d'amende, de trois ans de prison et de dix ans d'inéligibilité. Initialement, cette enquête pour fraude fiscale aggravée ne visait que Jean-Marie Le Pen.

EN SAVOIR +
>>
Jean-Marie et Marine Le Pen accusés d'avoir sous-évalué leur patrimoine >> Ce que Marine Le Pen déclarait comme revenus en 2012

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques