Attentat contre "Charlie Hebdo" : Marine Le Pen veut un référendum sur la peine de mort

Attentat contre "Charlie Hebdo" : Marine Le Pen veut un référendum sur la peine de mort

POLITIQUE — La présidente du Front national a souhaité jeudi matin, sur France 2, un référendum sur la peine de mort après l'attentat qui a fait 12 morts au siège du journal "Charlie Hebdo". Pour elle, les islamistes "ont déclaré la guerre à la France".

"Je veux offrir aux Français un référendum sur la peine de mort. A titre personnel, je pense que cette possibilité doit exister." Après les attentats qui ont tué 12 personnes au siège de Charlie Hebdo mercredi matin, Marine Le Pen a estimé, jeudi matin, nécessaire de relancer le débat sur la peine de mort.

La présidente du Front national a ainsi jugé sur France 2 que "ce sont les islamistes qui ont déclaré la guerre à la France", appelant à "prendre la mesure de cette menace, ne pas la minimiser, ne plus être dans le déni ou l'hypocrisie".

LIRE AUSSI >> Suivez en direct la traque des auteurs de l'attaque terroriste

Brisant le consensus politique autour de cet attentat, Marine Le Pen a également dénoncé "la baisse des moyens accordés à nos services de police" et rappelé son souhait de déchoir de leur nationalité les djihadistes identifiés en France.

Pour rappel, le magazine Charlie Hebdo a, à de multiples reprises, épinglé le FN sur ses positions sur la peine de mort, comme l'a rappelé ce matin un internaute sur Twitter (voir ci-dessous) :

Marine Le Pen a enfin indiqué qu'elle attendait que Manuel Valls l'appelle, comme il l'a fait pour Nicolas Sarkozy, pour participer à la "marche républicaine" prévue ce week-end en hommage à Charlie Hebdo.

EN SAVOIR +

>> Charlie Hebdo : qui sont les 12 "héros", victimes de l'attentat ?

>> Attentat contre Charlie Hebdo : que sait-on des suspects ?

>> Mercredi noir pour la liberté d'expression

>> Hollande annonce un jour de deuil national

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques