Attentats à Paris : François Hollande annonce l'état d'urgence et la fermeture des frontières

Attentats à Paris : François Hollande annonce l'état d'urgence et la fermeture des frontières

TERRORISME - François Hollande a pris la parole peu avant minuit pour réagir aux attaques qui ont frappé Paris dans la soirée du vendredi 13 novembre. Un conseil des ministres spécial a instauré l'état d'urgence dans tout le pays, ainsi que le rétablissement des contrôles aux frontières.

C'est un Président manifestement affecté qui a pris la parole depuis l'Elysée quelques minutes avant minuit. François Hollande a annoncé ce vendredi 13 novembre que le Conseil des ministres exceptionnel qui se réunirait à minuit à la suite des attaques qui ont frappé Paris dans la soirée décréterait l'état d'urgence "sur tout le territoire". Il a également annoncé le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières.

"C'est une horreur"

"C'est une horreur", a réagi François Hollande, la voix cassée. "Des attaques sans précédent sont en cours, des dizaines de tués, beaucoup de blessés (...) Nous avons mobilisé toutes les forces possibles pour qu'il y ait neutralisation des terroristes et la mise en sécurité des quartiers concernés. j'ai demandé des renforts militaires pour l'agglomération parisienne", a-t-il développé. "Ce que les terroristes veulent, c'est nous saisir d'effroi, nous faire peur. Il y a, face à l'effroi, une nation qui saura battre les terroristes", a encore déclaré le chef de l'Etat.

A 1h30 du matin, un communiqué de l'Elysée rendant compte du Conseil des ministres spécial est venu préciser les mesures prises par l'exécutif : "Un décret déclarant l’Etat d’urgence a été adopté. Il prend effet immédiatement sur l’ensemble du territoire métropolitain et en Corse. Il permet notamment d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité".

Fermeture provisoire des salles de spectacles

Par ailleurs, indique le communiqué, "un second décret a également été adopté pour mettre en œuvre des mesures renforcées dans l’ensemble des communes d’Ile-de-France. Ces dispositions permettent l’assignation à résidence de toute personne dont l’activité est dangereuse, la fermeture provisoire des salles de spectacles et des lieux de réunion, la remise des armes et la possibilité de procéder à des perquisitions administratives".

Enfin, l'Elysée annonce trois mesures :
- "Les écoles, lycées et établissements scolaires et universitaires seront fermés ce samedi en Ile-de-France et les voyages scolaires annulés."
 - "Les hôpitaux ont été mobilisés. Le plan blanc a été déclenché. La cellule d’aide aux victimes des ministères des affaires étrangères, de la justice et de la santé, en lien avec la Préfecture de police, a été activée. 
- "D’ores et déjà 1500 militaires supplémentaires ont été mobilisés."

François Hollande s'est rendu dans la nuit, avec Manuel Valls et les ministres de l'Intérieur et de la Justice, au Bataclan, salle de spectacle où s'est déroulée l'attaque la plus meurtrière de la soirée. Un conseil de défense a été convoqué ce samedi à 9 heures, et le chef de l'Etat a annulé sa participation au G20 dimanche. 

EN SAVOIR + >> Suivez la situation en direct

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques