Baromètre de popularité : Hollande dévisse encore (- 7 points) et entraîne Valls dans sa chute

Baromètre de popularité : Hollande dévisse encore (- 7 points) et entraîne Valls dans sa chute

SONDAGE EXCLUSIF - Selon le baromètre mensuel OpinionWay pour metronews et LCI, le président de la République et son Premier ministre perdent respectivement 7 et 8 points de popularité en février. Une chute générale, le gouvernement étant aussi très largement à la baisse.

Le remaniement redonnera-t-il un peu d'air à François Hollande ? Rien n'est moins sûr tant les changements au sein de son gouvernement ont fait l'objet de critiques. Le chef de l'Etat en aurait pourtant plus que jamais besoin. Il dévisse brutalement de 7 points, à seulement 22% de Français satisfaits de son action, dans notre baromètre mensuel OpinionWay-metronews-LCI réalisé juste avant le remaniement*. Encore plus inquiétant à quatorze mois de la présidentielle, la dégringolade est particulièrement forte au sein de son électorat, puisqu'il perd 20 points (à 44% d'opinions positives) auprès de ceux qui avaient voté pour lui en 2012.

Valls plus bas que jamais

Les interminables débats sur la déchéance de nationalité peuvent en partie expliquer cette chute, qui réduit à néant les gains de popularité récoltés par François Hollande pour sa gestion post-attentats de novembre. "L'opinion a le sentiment que le gouvernement et la majorité ne s'occupent que de cette question et délaissent leurs préoccupations majeures, comme le chômage dont les chiffres ont encore été mauvais en janvier", note Bruno Jeanbart, le directeur général adjoint d'OpinionWay. L'agitation sociale de ces dernières semaines, et notamment le mouvement des agriculteurs, est aussi passée par là : au sein d'un gouvernement très largement à la baisse (Najat Vallaud-Belkacem, après les polémiques sur la réforme de l'orthographe , dévisse notamment de huit points), le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll , "s'illustre" en enregistrant le plus gros plongeon du mois (-13, 26% de satisfaits).

Manuel Valls n'échappe pas à la règle. Le Premier ministre, qui contrairement à une idée reçue continuait à bénéficier d'une plutôt bonne cote à gauche, perd 19 points auprès des sympathisants socialistes (49% de bonnes opinions désormais). Il tombe globalement à 28% de satisfaits, son plus bas niveau jamais atteint dans notre baromètre.

À LIRE AUSSI
>>
Baromètre de popularité : Sarkozy refait (un peu) son retard sur Juppé
>>
Présidentielle 2017 : l'âge du candidat, est-ce bien important ?

* Enquête réalisée par téléphone, du 8 au 11 février 2016, auprès d'un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques