Baromètre de popularité : Hollande et Valls sanctionnés par la gauche

Baromètre de popularité : Hollande et Valls sanctionnés par la gauche

SONDAGE EXCLUSIF – Sur fond de contestation sociale contre la réforme du Code du travail, François Hollande (17%) et Manuel Valls (24%) retrouvent leur plus bas niveau de popularité, selon le baromètre mensuel OpinionWay pour "metronews" et LCI.

Rien n'y fait. En plein mouvement de contestation contre le projet de réforme du code du Travail, François Hollande et Manuel Valls poursuivent leur dégringolade dans l’opinion des Français. En mars, le couple de l’exécutif Hollande-Valls atteint les profondeurs de notre baromètre mensuel OpinionWay-metronews-LCI. François Hollande retrouve ainsi son plus bas niveau de popularité depuis le début du quinquennat (17%, en baisse de 4 points), tout comme son Premier ministre Manuel Valls. qui décroche également de 4 points, au plus bas depuis sa nomination à Matignon, il y a deux ans.

Le remaniement n'aura donc pas eu d'incidence sur le jugement que portent les Français sur l’action du chef de l'Etat et de celui du gouvernement, en particulier à gauche. Sur fond de mobilisation contre le projet de loi El Khomri - dénoncée par une partie de la gauche comme une loi libérale dictée par le patronat -, la popularité de François Hollande parmi ses soutiens en 2012 a perdu 13 points depuis février, tombant à 31%. Celle de Manuel Valls perd quant à elle 17 points, ne rassemblant plus que 32% d'opinions favorables.

A droite, Juppé séduit un Français sur deux

Au sein du gouvernement, la popularité des ministres préférés des Français s'érode également. Les ministres de la Défense Jean-Yves Le Drian et de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, perdent respectivement 7 et 3 points en mars, s'établissant tous deux à 47% de bonnes opinions, tandis qu'Emmanuel Macron se maintient à la 3e place du palmarès gouvernemental avec 42% de satisfaits. Bien que sous le feu des critiques, Myriam El Khomri conserve également sa cote de popularité, il est vrai particulièrement basse depuis son entrée au gouvernement (22%).

A LIRE AUSSI >> Sondage exclusif - Loi Travail : les Français largement favorables à une refonte du texte

Dans l'opposition enfin, trois membres du parti Les Républicains trustent le podium. Malgré une popularité en recul (50%, -1 point), Alain Juppé conserve une avance confortable sur Xavier Bertrand, qui continue de surfer sur sa victoire aux régionales dans le Nord (43%, 1 point). Ce dernier n'est toutefois plus dans la course à la candidature du parti pour la présidentielle, à la différence de Bruno Le Maire (3e), qui grappille un point et atteint 40% d'opinion favorable.

Derrière, les autres candidats déclarés à la primaire du parti dirigé par Nicolas Sarkozy semblent à la peine, à l'image de François Fillon (37%, -2 points) et Nathalie Kosciusko-Morizet (34%, -3 points). L'ancien chef de l'Etat justement poursuit de son côté sa lente descente dans notre baromètre (30%, -3 points), se classant juste derrière Marine Le Pen (31%, 1 point). Seul Jean-Luc Mélenchon semble profiter de sa récente annonce de candidature pour l’échéance de 2017, engrangeant, dans un contexte favorable à la défense de ses idées, 2 points à 35% d'opinions favorables.

A LIRE AUSSI
>>
Baromètre de février : Hollande dévisse encore (- 7 points) et entraîne Valls dans sa chute
>>
Gattaz menace le syndicat des cadres : le Medef , premier fan de la loi Travail
___________

Méthodologie
Étude réalisée du 7 au 9 mars 2016, auprès d’un échantillon de 1013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle du chef de famille, après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Et aussi

Les tags

    À suivre

    Rubriques