Candidature de Hollande en 2017 : Cambadélis appelle les socialistes à se prononcer "pour ou contre"

Candidature de Hollande en 2017 : Cambadélis appelle les socialistes à se prononcer "pour ou contre"

OUI OU NON - Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a demandé vendredi "à tous les dirigeants" du Parti socialiste de se prononcer "pour ou contre" une candidature de François Hollande en 2017.

De la "clarté" au sein du parti, telle est la revendication du chef de file du PS ce matin au micro de iTété. "La question que je vais poser à chaque dirigeant du Parti socialiste c’est "êtes vous favorable à la candidature de François Hollande ?", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du Parti socialiste, invité de iTélé vendredi matin. "Il faut répondre à cette question. Parce que si on est favorable, on se bat pour. On crée la dynamique pour. Si on est défavorable, on peut se présenter devant les Français."

Dans un tweet, le patron du PS a clarifié ses propos en expliquant vouloir "placer les dirigeants socialistes devant leurs responsabilités". Pour cela, il va consulter "tout le monde" et évaluer leurs intentions. Si une majorité d'entre eux estiment que François Hollande est le candidat légitime du PS, ils devront se mobiliser en ce sens. A l'inverse, si les socialistes ne croient pas à une réélection de l'actuel chef de l'Etat, Jean-Christophe Cambadélis souhaite que les candidats potentiels se manifestent rapidement.

Le cas Macron

Interrogé sur le ministre de l'Economie Emmanuel Macron en 2017, Jean-Christophe Cambadélis a déclaré ne pas être "exaspéré" par ses "ambitions" : "s’il est favorable à la candidature de François Hollande, ce qu’il fait élargit la majorité. S’il est défavorable à la candidature de François Hollande, il le dit, il démissionne, et il se présente."

Le principe d'une primaire pour désigner le candidat socialiste à la présidentielle est inscrit depuis 2012 dans les statuts du parti, mais ne précise pas la marche à suivre dans le cas où le président sortant serait issu du PS.

A LIRE AUSSI >> PS : Martine Aubry lance la charge contre François Hollande

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques