Christian Estrosi : avec Sens Commun, "tout le monde se sent gêné aux entournures"

DirectLCI
INTERVIEW - Christian Estrosi, maire de Nice, était l'invité de LCI ce vendredi 13 octobre. Avec Audrey Crespo-Mara, l'élu Les Républicains est notamment revenu sur les liens entre Laurent Wauquiez, grandissime favori à la présidence LR, et Sens commun, émanation de La Manif pour tous.

Il aurait eu raison avant tout le monde. C'est en substance ce qu'a déclaré ce vendredi 13 octobre le maire de Nice, Christian Estrosi, invité de la matinale de LCI. Alors que l'organisation Sens Commun, émanation politique de la Manif pour Tous au sein des Républicains, essuie une énième polémique après avoir fait un appel du pied à l'ex-frontiste Marion Maréchal-Le Pen, l'élu LR réitère son désir d'un grand coup de balai au bureau politique.


Dans une lettre ouverte publiée mercredi dernier, il demandait déjà, "dans un esprit de clarification", "l'exclusion de ceux, en particulier les cadres dirigeants, qui ont entretenu le doute sur leur positionnement vis-à-vis du Front national lors des dernières élections présidentielles et qui continuent d'afficher une collusion malsaine avec ces idées écœurantes et ceux qui les défendent".

Les positions du bureau politique sont caricaturalesChristian Estrosi

Sur LCI, Estrosi confirme : "C'est quelque chose que je demande depuis l'entre-deux-tours de la présidentielle. (...) Après avoir banalisé chez les Républicains, pendant des mois, Sens Commun, il a suffit que Sens Commun invite à une rencontre avec Marion Maréchal-Le Pen, pour que tout d'un coup ce qui été banalisé revienne à la surface."

Il ajoute : "C'est un débat stupide et puéril, ça fait apparaître à quel point les positions du bureau politique sont caricaturales. (...) Il y a encore quelques semaines, on demandait l'exclusion du Premier ministre de droite Edouard Philippe qui fait des réformes de droite, et en même temps on banalisait la fréquentation avec Sens Commun, qui est un mouvement qui appartient aux Républicains. Tout le monde se sent gêné aux entournures parce qu'évidemment à partir du moment où Sens Commun a fait appel à un rapprochement avec Marion Maréchal-Le Pen, tout le monde en vient à de grandes déclarations."

Wauquiez "pas du tout" dans le viseur d'Estrosi

Mais hors de question, pour autant, de livrer des noms en pâture. Surtout, Christian Estrosi l'assure : par "cadres dirigeants", il ne "vise pas du tout Laurent Wauquiez" - pourtant favori à la présidence du parti - "qui est un ami et qui a clarifié sa position." "C'est une vue de l'esprit", ajoute-t-il. De son côté, Sens Commun a décidé de reporter sa "Journée de la France silencieuse", qui était initialement prévue dimanche, après que plusieurs membres des Républicains, dont Wauquiez et Retailleau, ont annulé leur participation.

Plus d'articles

Sur le même sujet