Claude Goasguen subventionne une association anti-HLM du 16e

Claude Goasguen subventionne une association anti-HLM du 16e

SUBVENTION – La réserve parlementaire de Claude Goasguen, le député-maire du 16e arrondissement de Paris, lui a permis de subventionner à,nouveau une association qui fait des recours contre la construction de logements sociaux dans le quartier de la Porte d'Auteuil, déficitaire en HLM.

L'utilisation de la "réserve" parlementaire de quelque 80 millions d'euros par les députés en 2015 a été publiée lundi sur le site de l'Assemblée. Longtemps perçue comme une caisse noire, elle est toujours critiquée, comme récemment par l'association notoirement opposée à la dépense publique "Contribuables associés", qui y voit une "pratique clientéliste".

L'enveloppe de la réserve parlementaire, utilisée à parts égales en soutien aux communes et aux associations, permet à chaque député de bénéficier en moyenne de 130.000 euros, dont il décide librement la répartition. Le député-maire du 16e arrondissement de Paris, Claude Goasguen (Les Républicains), a pour sa part utilisé une partie de ses fonds pour subventionner une association anti-HLM.

Une association opposée à la construction de logements sociaux

L'association Porte d'Auteuil Environnement a ainsi reçu 3000 euros de la part de Claude Goasguen en 2015, d'après le site de l'Assemblée nationale . Militant contre le projet de construction de 176 logements sociaux dans le quartier de la gare d'Auteuil, l'association éructe contre le projet sur un tract : "Trois barres de 11 étages entourant un cube de béton : une cité hideuse, comme on n'en fait plus !". Après plusieurs recours, le projet de construction sera finalement livré à la fin de l'année, avec cinq ans de retard.

D'après Le Parisien, cette subvention a augmenté par rapport à l'année précédente, passant de 2000 euros en 2014 à 3000 euros en 2015. "C'est du détournement d'argent public", accuse Ian Brossat, adjoint (PCF) à la maire de Paris chargé du logement, qui dénonce "un lobby anti-HLM". "J’ai pour habitude d’aider systématiquement les associations environnementales locales, plus fragiles dans le 16e que les associations caritatives qui sont plus aidées", a rétorqué Claude Goasguen dans les colonnes du Parisien .

À LIRE AUSSI
>> Paris : la droite vent debout contre un projet de foyer pour SDF dans le bois de Boulogne
>>
Transparence : faut-il en finir avec la réserve parlementaire ?
>>
Pétanque, stérilisation de chat… : comment nos élus ont dépensé 80 millions en 2014

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques