Contrarié par un documentaire, le Front national invente un bidonnage de C8

Contrarié par un documentaire, le Front national invente un bidonnage de C8

Avec

La chasse aux intox

Voir
FAUX - Contre-attaque fâcheuse du Front national après un reportage à charge de la chaîne C8 mercredi 15 mars : plusieurs élus ont prétendu que le documentaire était bidonné, sans véritable preuve à l'appui.

Marine Le Pen était vent debout. "Voilà le genre de manœuvres qui sont utilisées par les médias. C’est honteux et j’espère qu’ils vont être lourdement condamnés", a déclaré la présidente du Front national à l'AFP. En cause, un reportage sur le Front national diffusé par la chaîne C8 mercredi 15 mars dans lequel on aperçoit un militant FN qui se revendique raciste et homophobe.  


A la suite de cette séquence, plusieurs élus du Front national ont affirmé que cet homme était en réalité un ingénieur de Canal +.  Cette allégation repose uniquement sur une capture d’écran de la page Facebook du militant interviewé dans le documentaire diffusé mercredi 15 mars, Kevin R., où il apparaît en tant qu'"ingénieur du son à Canal+". Outre Marine Le Pen, d'autres élus ont interpellé la chaîne sur les réseaux sociaux, comme Steeve Briois, en profitant pour s'en prendre aux médias en général.

Mais l'information est fausse, ainsi que nous l'avons vérifié dans le cadre du projet CrossCheck. Comme l'explique Libération, la capture d'écran vient de Cyril Martinez,  adjoint du secrétaire départemental du FNJ Alpes-Maritimes, qui l'a partagée sur son compte Facebook. Il a reconnu ne pas avoir vérifié l'information avant de la relayer. Or, sur le compte Facebook du militant en question, un certain Kevin, aucune mention de Canal +. Contacté par Buzzfeed News, le père du jeune homme a confirmé que son fils n'avait jamais travaillé pour le groupe.

Démenti de la chaîne

Par ailleurs, C8 a immédiatement démenti. Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, la chaîne a indiqué que la page Facebook en question "ne recensait toujours aucune mention d’emploi et d’employeur", ajoutant que "cela a été constaté par huissier". En effet, aucune modification n’a été recensée. La capture d’écran a donc vraisemblablement été fabriquée.


C8 affirme également que TVPresse Productions, la société de production à l’origine du reportage, "détient, dans les rushes, une séquence non montée dans laquelle un cadre du FNJ de Nice affirme que c’est un autre cadre, en l’occurrence Benoît Loeuillet, qui a envoyé et recommandé cette personne pour un entretien."

En vidéo

VIDEO – Zapping LCI : les taxis parisiens, "ça sent le kebab", raconte un élu FN sur C8

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La chasse aux intox

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques