De Marine Le Pen à François Hollande, retour en vidéos sur 40 ans de looks politiques

De Marine Le Pen à François Hollande, retour en vidéos sur 40 ans de looks politiques

FASHION POLITIQUE - A l'occasion de la sortie du livre Le Vestiaire des Politiques(*), metronews et MyTF1News ont été fouiller les archives pour passer au crible l'évolution des tenues vestimentaires des principales figures de la classe politique.

La mode change, et le dressing de nos politiques avec elle. Après avoir longtemps fait l'objet d'une certaine forme de dédain de la part des dirigeants français, l'importance d'une tenue vestimentaire adaptée à la fonction est peu à peu rentrée dans les mœurs. Et ce n'est pas François Hollande, dont le début de mandat a été pollué par les critiques sur ses tenues vestimentaires, qui dira le contraire. En quelque 40 ans, les politiques ont fait de nombreux progrès même si, comme le relève Gaëtane Morin, coauteure du Vestiaire des Politiques interrogée par metronews, beaucoup "ne mesurent pas encore la portée et l'importance du vêtement". A l'occasion de la sortie de son livre, la rédaction s'est penchée, avec l'aide de MyTF1News, sur l'évolution des looks des têtes d'affiche de nos dirigeants.

EN SAVOIR + >> "Pour ses vêtements, Hollande se contente du minimum"

François Hollande : le respect des codes en toutes circonstances
A commencer par François Hollande. Réputé pour le peu d'intérêt qu'il porte à son apparence - "Quand il présidait le conseil général de Corrèze, il avait déjà la cravate de travers", raconte l'un de ses proches dans le livre, le chef de l'Etat n'en a pas moins toujours respecté les codes de la politique : pas une seule fois il n'apparaît en tenue de sport et, même quand il pouponne ses tout jeunes enfants, jamais la cravate ni la chemise ne manquent à l'appel.

Ségolène Royal joue sur les couleurs
"Pour les femmes, il est toujours moins évident de choisir sa tenue", estime Gaëtane Morin. Le cas de Ségolène Royal est à cet égard évocateur : des tenues XXL de ses débuts à son look nettement plus sobre de ministre de l'Ecologie, elle a expérimenté de nombreux styles, dans des tons radicalement différents : le rouge du temps de François Mitterand, le blanc pendant la campagne présidentielle de 2007, et même une veste jaune lors de son passage au ministère de l'enseignement scolaire.

La mue de Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy, lui, a connu une véritable mue, sous l'influence notamment de ses compagnes successives. Entre son accession à la mairie de Neuilly, au début des années 1980, et son entrée à l'Elysée en 2007, ses tenues ont radicalement changé pour gagner en sobriété. C'est ainsi que les chemises à carreaux, les vestes aux couleurs claires et les cravates aux motifs parfois surprenants ont peu à peu disparu, pour laisser la place aux chemises blanches et aux costumes sombres. "C'était l'homme le plus mal habillé que je connaisse", se souvient Bruno Le Maire dans Le Vestiaire des Politiques. "Il s'est métamorphosé pour revêtir un habit de Président".

Marine Le Pen, des tenues à la mesure de son ambition
Marine Le Pen a elle aussi adapté ses tenues au fil de sa carrière politique. Longtemps cantonnée au noir quand elle jouait les seconds rôles dans le parti de son père, son look s'est affirmé avec son ascension au sein du FN, délaissant les tenues sombres pour leur préférer des vestes plus claires.

(*) Le Vestiaire des Politiques, de Gaëtane Morin et Elizabeth Pineau, Ed. Robert Laffont, 270 pages, 19 euros.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques