Drogue : Pécresse veut tester les lycéens et informer leurs parents

Drogue : Pécresse veut tester les lycéens et informer leurs parents

DirectLCI
CANNABIS - Dans le Parisien, Valérie Pécresse dévoile son plan anti-drogue dans les lycées. Dépistage de cannabis pour tous et dénonciation aux parents si tests positifs...

Tremble jeune fumeur de joints ! Valérie Pécresse veut mettre en place des tests de dépistage salivaire de consommation de cannabis dans les lycées franciliens. " La consommation de drogue a pour conséquence la démotivation, le décrochage et l’échec scolaire. Lutter contre l’usage de la drogue chez les mineurs c’est ma responsabilité de candidate", estime dans Le Parisien la candidate Les Républicains aux élections régionales en Ile-de-France.

Si elle est élue présidente de région, Valérie Pécresse proposera donc ce dispositif anti-fumette aux conseils d’administration des 470 lycées d’Ile-de-France. Ces derniers pourront alors voter pour ou contre. Et si le conseil est partant, les lycéens n'auront d'autre choix que de se soumettre au test salivaire. "Si un lycéen refuse, il sera considéré comme positif ", tranche-t-elle.

Plan contre les dealeurs

D'après le journal qui détaille sa proposition – dont le coût est estimé à 2 millions d'euros – les tests seront conduits par des associations indépendantes et les directeurs d’établissements n’auront pas accès aux noms des fumeurs, mais à de simples données statistiques. En revanche, les parents seront informés...

Et si le taux de cannabis s'avère trop élevé dans un lycée, un plan de lutte anti-dealers, avec vidéoprotection et présence des forces de l’ordre aux abords des établissements à la clé, sera mis en place. Cette idée n'est pas nouvelle. Jean-François Copé, en 2012, ou encore Eric Ciotti en janvier 2014, avaient également proposé les dépistages dans les établissements scolaires. 

LIRE AUSSI >> Régionales : quand Valérie Pécresse achète illégalement de la pub sur Twitter

Plus d'articles

Sur le même sujet