Filippetti et Montebourg vs Paris-Match : qui va gagner ?

Filippetti et Montebourg vs Paris-Match : qui va gagner ?

JUSTICE - Les deux anciens ministres ont décidé d'attaquer le magazine qui leur prête une liaison et dont ils font la couverture cette semaine. Gagneront-ils cette bataille judiciaire ? Metronews a demandé l'avis d'avocates spécialisées dans le droit de la presse.

Le contexte : des "photos volées" dans un "lieu public"
L'ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti, ainsi que l'ex-ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, vont engager des poursuites judiciaires contre l'hebdomadaire Paris-Match, qui a publié des photos les montrant ensemble aux Etats-Unis. La démarche est la même pour les deux : une assignation en référé (procédure d'urgence) "pour atteinte à l'image et à la vie privée". Ces "photos volées" montrent les deux socialistes se tenant par la main dans les rues de San Francisco ou posant ensemble devant l'objectif d'un passant.

L'affaire Filippetti-Montebourg, "un cas particulier"
Le fait que les deux anciens ministres posent devant des touristes est "une question nouvelle", souligne pour metronews Patricia Moyersoen, avocate spécialiste du droit de la presse. "C'est un cas qui, de mémoire, n'a pas été étudié par la jurisprudence. Mais quand bien même ils acceptent d'être pris en photo par un touriste lambda, il s'agit d'une autorisation donnée dans un cadre privé". Cela ne changera donc pas grand-chose au jugement final, selon l'avocate.

Pourquoi dans les faits, les ex-ministres vont gagner
"Le juge va devoir placer le curseur entre l'atteinte à la vie privée pour les ex-ministres et la nécessité d'informer le public pour le magazine, nous explique Nathalie Roze, avocate au Barreau de Paris, spécialisée dans le droit de la presse. Au final, c'est Paris-Match qui risque d'être sanctionné. D'abord car ces photos n'ont clairement pas été prises en accord avec eux, qu'aucun d'entre eux n'avait communiqué sur leur supposée liaison auparavant, et enfin car il s'agit d'une supposée relation amoureuse et touche donc vraiment à leur vie privée".

Sa consœur Me Moyersoen est du même avis. Des personnalités publiques qui exposent souvent leur vie privée dans les médias ne peuvent pas s'opposer brutalement à ce type de publication, nous affirme l'avocate. Mais ni Arnaud Montebourg ni Aurélie Filippetti ne sont connus pour exposer particulièrement leur vie privée. Ensuite, ces photos sont prises dans un contexte totalement hors-professionnel".

Pourquoi en réalité, c'est Paris-Match qui gagne ?
Paris-Match sera donc sûrement condamné à verser des dommages et intérêts. Sauf que pour ce type d'affaires, "les condamnations en France sont très maigres, à hauteur de quelques milliers d'euros, rappelle Me Moyersoen. Ce qui n'est évidemment pas dissuasif pour le journal". Le magazine s'en tire donc à bon compte. D'autant que, comme le rappelle Me Roze, "ce type de publication, comme la presse people, a un budget contentieux important". Même condamné à verser quelques dizaines de milliers d'euros aux deux ministres, "cela vaut le coup pour le magazine", conclut l'avocate. Paris-Match peut en effet aussi compter sur les bons chiffres des ventes attendus avec ce "scoop".

Plus d'articles

Sur le même sujet