"Fillon rends l’argent", "Le Pen, rends l'immunité" : Anne Hidalgo dénonce "un piratage scandaleux" des panneaux lumineux de la ville de Paris

"Fillon rends l’argent", "Le Pen, rends l'immunité" : Anne Hidalgo dénonce "un piratage scandaleux" des panneaux lumineux de la ville de Paris

DirectLCI
OOPS - Les panneaux lumineux diffusant les consignes de la mairie de Paris dans la capitale se sont mêlés du scrutin présidentiel. Cela n’a pas du tout fait rire Anne Hidalgo.

En cette fin de campagne présidentielle, le fameux devoir de réserve a pris du plomb dans l’aile. Au point que même les panneaux d’affichage s’y mettent ! Ce n’est pas une plaisanterie. Ce vendredi, les badauds s’étant promenés dans Paris ont en effet pu lire sur ces panneaux lumineux municipaux les avertissant habituellement de la météo ou de la circulation, un drôle de message : "François Fillon, rends l'argent. Marine Le Pen, rends l'immunité - Citoyen rends toi utile, vote!" Certains passants, interloqués, ont même immortalisé l’instant et ont relayé l’image sur Twitter.

On imagine que les partisans du candidat de la droite ont modérément apprécié. Mais même la maire, socialiste, de la ville, Anne Hidalgo, s’en est plaint, toujours sur le réseau social, évoquant "un piratage scandaleux", un "message immédiatement supprimé" et l’ouverture d'"une enquête".

Contacté par le site de BFM TV, l’entourage de l’édile, tout en "condamnant fermement cet acte", indique que seulement deux panneaux, à sa connaissance, ont été détournés de leur usage, et précise que le message a pu être lu durant une dizaine de minutes. Une plainte a, du reste, été déposée. Une certitude : ces panneaux peuvent seulement se contrôler depuis la mairie et très peu d’agents y ont accès. Le coupable pourrait donc être traduit en justice bien avant François Fillon ou Marine Le Pen. 

Plus d'articles

Sur le même sujet